A La UneDerniers articlesSOCIETE

Libreville : les voies secondaires de Derrière l’ENS oubliées par Flavien Nzengui Nzoundou

Ecouter l'article

La vie n’est plus rose à Derrière l’ENS, un quartier situé dans le 1er arrondissement de Libreville. Et pour cause, la voie menant dans cette zone est dans un état de détérioration avancée. Une situation déplorable pour ses habitants qui ne savent plus à quel saint se vouer et en appellent à l’intervention du ministre des Travaux publics, Flavien Nzengui Nzoundou afin qu’une solution concrète soit trouvée. 

Depuis l’arrivée du Comité pour la transition et la restauration des institutions ( CTRI), des travaux de réhabilitation des voies secondaires ont été entamés à travers la capitale afin de rendre plus fluide la circulation et contribuer au développement des infrastructures de base notamment routières. Si cette initiative procure du sourire à une partie de la population qui voit peu à peu la ville changer, d’autres en revanche se sentent complètement mis de côté à l’instar des populations installées au quartier Derrière l’école normale. 

Flavien Nzengui Nzoundou aurait-il oublié l’existence de ce quartier ? 

Rien n’est fait pour redonner à cette voie un aspect reluisant, s’indignent les riverains de ce quartier. En effet sur tout le linéaire de cette route complètement en latérite, d’énormes crevasses additionnées au nids de poule sont bien en place rendant la circulation quasi impossible en pleine saison de pluie surtout. « Plus personne n’a envie de vivre ici, on se croirait sur une piste d’éléphants. Pour circuler c’est impossible, les clandos et les taxis refusent de venir dans notre quartier de peur que leurs voitures prennent un coup » a déploré un habitant du quartier  interrogé par l’Union. 

Pourtant depuis son arrivée à la tête du pays, le Chef de l’Etat, Brice Clotaire Oligui Nguema n’a pas manqué de rappeler que son ambition est d’améliorer les conditions de vie des populations. Mais pour y arriver il faudrait également que les membres du gouvernement fassent preuve de réactivité et de promptitude afin de prendre connaissance des difficultés des citoyens pour y apporter des solutions pérennes. La route est le tout premier élément qui améliore la vie des habitants dans une zone, en piteux état il est évident qu’ils seront privés de toutes les commodités.


Ainsi, le ministre des Travaux publics, Flavien Nziengui Nzoundou devrait effectuer une descente de terrain dans ce quartier pourtant très habité afin de constater la détresse que bon nombre de Gabonais dénoncent. Sortir de la case, chantier prioritaire du CTRI permettrait de mieux solutionner ces problèmes. Outre la route qui est dans un état de déliquescence, il y a également l’absence de canalisation sur cette voie et l’incivisme des populations qui ont transformé cette ruelle en une décharge à ciel ouvert et ce en raison du manque de point d’apport volontaire des ordures ménagères. Voici les maux auxquels sont confrontés les Gabonais, les réactions sont attendues.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page