A La UneDerniers articlesSOCIETE

L’age de raison : une période cruciale chez les enfants, ignorée par les parents

Ecouter l'article

Période charnière de la jeunesse, l’âge de raison encore appelé l’âge du changement est une phase au cours de laquelle un enfant commence peu à peu à sortir de l’enfance. Une phase qui s’accompagne de beaucoup de changements aussi bien pour les filles que pour les garçons, mais dont les parents n’ont pas très souvent conscience. Afin de mieux les comprendre et de les guider, les spécialistes invitent les parents à faire plus attention. 

Les parents sont les repères des enfants d’où l’importance pour ces derniers d’être attentifs à toutes les étapes d’évolution de ces derniers. En effet, si les psychologues indiquent que durant l’enfance, le sentiment amoureux envers l’un des parents est une phase clé du développement. Toutefois, à 7 ans, l’enfant commence à se décentrer. Bien qu’il s’affirme et commence à évoquer des choix qui lui sont propres, les spécialistes invitent les parents à « aider les enfants dans ce processus, et cela implique que les parents doivent désormais s’adresser à la raison de ces derniers car ils prennent désormais conscience du bien et du mal »

« 7 ans un âge décisif pour l’enfant » 

Si on a coutume de fixer l’âge de raison à 7 ans, les psychologues précisent que cet âge représente un tournant décisif au cours duquel les parents doivent motiver et stimuler plus que jamais les enfants sur le plan intellectuel. Toute chose qui fera la différence dans son développement, d’où la nécessité des parents de les accompagner. « Il est primordial de soutenir les questionnements de l’enfant, permettre de confirmer qu’il y a des différences mais que ces différences font partie de la pluralité des modes de vie, de pensées, de convictions » le pédopsychiatre Marie-Gilles Vallet, qui conseille aux parents de ne pas se sentir agacés devant les interrogations des enfants mais d’éviter surtout de les laisser sans réponses.

 
Au Gabon, dans une société où le phénomène des parents démissionnaires est très souvent décrié et vécu par les enfants. Il serait judicieux de sensibiliser davantage les parents à s’intéresser au monde de leurs enfants et à être plus présents. En effet, les psychologues alertent sur le fait que si un enfant grandit avec des parents absents ces derniers ont plus de chances à l’âge adulte d’être émotionnellement plus détachés « ils ont du mal à établir les liens émotionnels forts et durables ». Tout cela contribue à l’éducation de l’enfant, car en répondant aux besoins de leurs enfants, les parents développent ainsi un sentiment de sécurité qui leur permet de bien grandir. A bon entendeur.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page