Derniers articlesSOCIETE

Gabon : Zita Oligui Nguema en soutien au CAPEDS d’Angondje

Ecouter l'article

Afin d’améliorer les conditions de vie des enfants résidant au sein du Centre d’accueil pour enfants en difficulté sociale ( CAPEDS) , la première dame Zita Oligui Nguema a mis à disposition de ladite structure sociale un forage ultra moderne. Ainsi, c’est pour le plus grand bonheur des responsables du CAPEDS et des enfants que la livraison de l’ouvrage hydraulique s’est effectuée ce dimanche 28 avril 2024, rapporte le site internet Focus Groupe Media.

Chose promise, chose faite. En effet, lors de sa récente visite au Centre d’accueil pour enfants en difficulté sociale ( CAPEDS) sis à Angondjé dans la commune d’Akanda, l’épouse du Chef de l’Etat, Zita Oligui Nguema qui est résolument engagée dans la lutte contre l’exploitation des enfants au Gabon prenant en compte les préoccupations auxquelles le Centre est confronté, notamment le manque d’eau, a entamé des travaux d’extension. Prenant cette problématique à bras le corps, c’est donc ce dimanche 28 avril que l’établissement social s’est vu doté d’un forage ultra moderne d’une profondeur de 176 mètres avec un débit de 4300 litres par heure. 

Enfin de l’eau au CAPEDS d’Angondje 

L’acquisition de ce forage traduit le pragmatisme et la bonne volonté qui anime Zita Oligui Nguema à promouvoir le bien-être des enfants vulnérables en leur offrant l’assistance nécessaire qui répond à leurs besoins. Selon notre confrère Focus Groupe Média, cette infrastructure hydraulique construite en seulement une dizaine de jours a été réalisée par l’entreprise Agrofont Gabon, filiale du groupe Austral Construction et présente en Afrique depuis deux décennies. 


Il est important de souligner que lors de son discours de vœux à la nation, le Général de Brigade Brice Clotaire Oligui Nguema mettait un point d’honneur à favoriser l’inclusion sociale. En effet,  les politiques mises en œuvre par le gouvernement d’Ali Bongo Ondimba n’ont jamais contribué à réduire les disparités persistantes dans l’inclusion sociale au Gabon. D’ailleurs un rapport publié en 2016 par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance révèle que « des enfants de moins de 5 ans souffrent de privations dans le domaine de la santé (42%), de l’assainissement (40%), de la nutrition (35%) et de la protection ». Gageons que des initiatives similaires seront davantage multipliées de la part des plus hautes autorités.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page