A La UneDerniers articlesECONOMIE

Gabon : l’État reprend la main sur la gestion des aéroports d’Oyem, Port gentil et Makokou

Ecouter l'article

Dans l’optique d’assurer une meilleure reprise en main du secteur aérien national, le ministère des Transports a diligenté du 15 au 18 février 2024 une mission à Makokou dans la province de l’Ogooué Ivindo afin de dresser un état des lieux de l’aéroport de cette localité. Une mission qui s’est également poursuivie à Oyem et Port-Gentil où le gouvernement entend récupérer la gestion jusque-là assurée via un contrat de délégation entre l’Etat Gabonais et l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna).

C’est conduite par le directeur du Bureau d’enquête sur les incidents et accidents d’aviation Colonel Pamphile N’nang Ndong accompagné d’Alphonse Djoundou Ngary, expert dans le domaine des aérodromes et aides au sol (AGA), de Jean Benoît Nze Nguema, expert dans le domaine de la sûreté et de la facilitation (AVSEC) de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC) et des représentants de l’ONSFAG et de l’ASECNA  que s’est deroulé cette mission d’évaluation. 

L’Etat nouveau gestionnaire des aéroports d’Oyem, Port gentil et Makokou

Ainsi, à Makokou dans la province de l’Ogooué Ivindo, il était question de faire un état des lieux du fonctionnement de l’infrastructure sous la gestion de l’ASECNA par un contrat de délégation le liant à l’Etat Gabonais. Soucieux de relancer cet aéroport, l’Etat Gabonais a décidé de dénoncer ledit contrat d’une part, et d’autre part, de procéder à l’exécution du nouveau contrat de concession signé le 10 août 2023 avec GSEZ Airport, futur gestionnaire de l’aéroport de Makokou qui va désormais en assurer son exploitation.

Après Makokou, cette mission d’évaluation a également séjourné aux  aéroports d’Oyem et Port gentil il s’est agi de faire un inventaire contradictoire des infrastructures, des équipements, des biens meubles et services, entre l’Etat et l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar. A l’issue de leur mission d’évaluation à l’aéroport de Makokou, le colonel Pamphile N’nang Ndong et ses équipes ont formulé des suggestions et recommandations pour une exploitation efficace en termes d’actions prioritaires.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page