A La UneDerniers articlesFAITS DIVERS

Libreville : un des hommes de Serge Hervé Ngoma au gnouf pour viol et meurtre

Un agent de police exerçant à l’unité spéciale d’intervention (USI) dénommé Engone Parfait aurait été arrêté pour viol et meurtre d’une jeune fille de 21 ans. En effet, selon le rapport du site d’actualité Top Infos Gabon, les faits se seraient déroulés le 3 janvier 2024 au quartier la Sorbonne dans le 2ème arrondissement de Libreville.

Encore une bavure policière. Les habitants du quartier la Sorbonne situé dans le 2ème arrondissement ont été témoins d’un drame dans la nuit du 2 au 3 janvier 2024. En effet, une jeune fille âgée de 21 ans aurait été retrouvée morte. Avec des traces de sperme et un pieu enfoncé dans son appareil génital. Selon notre confrère, l’auteur du crime serait un compatriote dénommé Parfait Engone.


Une escroquerie à l’origine du crime


Alors qu’il était puni par sa hiérarchie donc dans les geôles de son unité, l’agent de l’unité spéciale d’intervention aurait trompé la vigilance de ses collègues pour sortir. Ainsi, le présumé meurtrier se serait rendu au quartier la Sorbonne soit disant pour rencontrer un ami. Étant sur les lieux, ce dernier aurait vu la victime qui lui aurait escroqué 20 000 Frs CFA.

Se souvenant de cette affaire, l’agent des Forces de l’ordre aurait commencé à remonter les bretelles à la jeune fille. Une dispute qui aurait viré à l’altercation. Ainsi, Parfait Engone aurait porté main à la victime puis l’aurait violée. Au terme de son acte, le présumé meurtrier aurait enfoncé un pieux dans l’appareil génital de la jeune fille. C’est donc au petit matin que le corps sans vie de la victime aurait été retrouvé par les riverains.

Après identification du corps, une enquête a été ouverte par les forces de l’ordre. A la suite de l’enquête préliminaire, Parfait Engone aurait été interpellé et auditionné. Celui à la réputation d’être un agent indiscipliné aurait reconnu les faits. A l’heure où nous couchons ces lignes, Parfait Engone aurait été logé à la prison centrale de Libreville en attendant son jugement.

Esther Kengue

Diplômée en Communication des organisations, l'écriture est une vocation que je mets au quotidien au profit de la rédaction de Gabon Media Time pour servir mon pays.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Comment un indiscipliné notoire peut-il toujours être dans les effectifs de la police? Voici l’une des causes de son sentiment d’impunité qui a eu pour corollaire l’assassinat de cette jeune fille. Pour ma part, la hiérarchie policière doit être plus rigoureuse concernant les policiers qui se mettent en marge de la loi tel que ceux des services sensibles comme les cartes d’identité (vente des CNI particulièrement aux étrangers ) et les passeports.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page