Derniers articlesECONOMIESOCIETE

Gabon : le ministère de l’Économie en soutien au projet « Un Gabonais = Une Boutique »

Ecouter l'article

Le ministre de l’Economie et des Participations, Mays Mouissi, a eu une séance de travail avec un groupe d’entrepreneurs gabonais réunis au sein de l’organisation « Un Gabonais = Une Boutique », ce mardi 2 juillet 2024 à Libreville. Une rencontre qui avait pour objectif de soutenir et d’encourager  l’initiative de ces porteurs de projets, qui vise à autonomiser des jeunes compatriotes. 

C’est dans l’optique de mutualiser les efforts en vue de lutter efficacement contre le chômage dans notre pays, que le ministre de l’Economie et des Participation Mays Mouissi a rencontré un collectif d’entrepreneurs gabonais. Il s’agit d’un groupe de compatriotes réunis au sein de l’organisation « Un Gabonais = Une Boutique ». Au cours des discussions, les porteurs de projets ont procédé à la présentation de « Un Gabonais = Une Boutique ». Une action qui vise à mettre en place un réseau d’épiceries sur l’ensemble du territoire, afin de venir en aide aux jeunes sans emploi mais surtout de vulgariser l’auto emploi chez cette frange de la population. 

« Un Gabonais = Une Boutique » 

Cette initiative a pour but d’encourager des jeunes Gabonais à se lancer dans l’entrepreneuriat, en leur offrant un soutien via des programmes de formation, afin qu’ils puissent établir leurs propres épiceries. Au terme du projet  « Un Gabonais = Une Boutique », il est prévu la mise en place d’un réseau d’épiceries à travers le Gabon, histoire d’y faire développer une centrale d’achats. Après la présentation dudit projet, le membre du gouvernement a félicité ses hôtes pour leur détermination à vouloir se réapproprier un pan de notre économie.

A cet effet, Mays Mouissi a souligné l’importance de l’entrepreneuriat pour dynamiser l’économie nationale, créer des opportunités d’emploi durables chez les jeunes et favoriser la préférence nationale. Il faut dire que lors de cette séance de travail, plusieurs mesures incitatives ont été prises par le ministre de l’Économie dans l’intention de favoriser l’ouverture d’épiceries détenues par ces Gabonais. Notamment le financement par le ministère de l’Économie des formalités de création d’entreprises individuelles de 100 jeunes Gabonais, la facilitation par l’Agence Nationale de Promotions des Investissements (ANPI) de toutes les formalités de création d’entreprise. 


Aussi, la mise en relation des jeunes entrepreneurs gabonais et la société de capital-investissement « Okoumé Capital », filiale du Fonds Gabonais d’Investissements Stratégiques (FGIS), l’accès à des formations de renforcement des capacités proposées par l’ANPI. La mise en relation avec des fournisseurs afin que ces épiciers gabonais puissent profiter des meilleurs prix du marché. A noter que d’autres pistes de solutions ont été prises à savoir la délivrance de l’agrément « Vie chère », ont été évoquées pour appuyer  l’ensemble des jeunes entrepreneurs gabonais qui envisage de se lancer dans l’entrepreneuriat à travers l’ouverture d’une épicerie. Vivement la mise en application de ce projet.

Esther Kengue

Diplômée en Communication des organisations, l'écriture est une vocation que je mets au quotidien au profit de la rédaction de Gabon Media Time pour servir mon pays.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page