Derniers articlesSOCIETE

Bitam : 3 cas de diphtérie détectés

Ecouter l'article

La diphtérie est une infection respiratoire  causée par une bactérie qui affecte les muqueuses, surtout celles des voies respiratoires supérieures. Après la découverte de 3 cas suspects de diphtérie au cours du mois de décembre à Bitam, Chef lieu du département du Ntem,une délégation du ministère de la Santé s’est rendue dans la province du Woleu-Ntem. Objectif, évaluer la capacité de prise en charge de cas de maladies éventuelles. 

C’est dans l’optique de renforcer la communication communautaire autour de la diphtérie qu’une délégation des agents du ministère de la Santé s’est rendue à Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem,le mercredi 7 février 2024. Conduite par la cheffe de mission, Phillipine Awowono , cette mission d’investigation permettra d’avoir une vision exacte de la situation épidémiologique de cette maladie respiratoire après la détection de 3 personnes à Bitam en décembre 2023. 

faible taux national de couverture vaccinale 

Afin de rattraper le retard vaccinal dû à la pandémie de Covid-19, le ministère de la santé avait initié une vaste opération de rattrapage de vaccination en 2021 à travers tout le pays dans le cadre du programme élargi de vaccination. Laquelle opération avait  permis de vacciner les enfants 0 à 11 ans contre la diphtérie, la rougeole, le tétanos, la coqueluche et l’hépatite B. Cependant en dépit de cette campagne sanitaire, le Gabon  figure toujours parmi les 21 pays à risques concernant la diphtérie, en raison notamment de son faible taux national de couverture vaccinale. 


Ainsi, suite au trois cas suspects de diphtérie repérés à Bitam et qui sont décédés de cette infection, il serait judicieux que le ministère de la santé déploie des agents afin d’informer et de sensibiliser la population sur l’importance de la vaccination et les risques liés à la non vaccination des enfants à travers une communication de proximité. La diphtérie est une maladie mortelle, d’ailleurs l’Organisation mondiale de la Santé ( OMS) rappelle que la vaccination est un élément clé des soins de santé primaires et un droit humain incontestable qui est essentiel pour prévenir et combattre les flambées de maladies infectieuses.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page