A La UneDerniers articlesPOLITIQUE

Union africaine : la CEEAC plaide pour la levée de sanctions contre le Gabon

Ecouter l'article

Addis Abeba, la capitale de l’Éthiopie abrite depuis le 20 mai dernier la réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA). Prenant part à cette rencontre, le Président de la Commission de la Communauté des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), Gilberto da Piedade Verissimo a exhorté l’organisme continental à une remise en compte des sanctions infligées au Gabon. Lesquelles sanctions sont intervenues après le coup d’Etat du 30 août dernier mené par les hommes en armes du Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI) indique l’Agence Gabonaise de Presse (AGP). 

Depuis le putsch perpétré par les Forces de défense et de sécurité réunies au sein du Comité pour la transition et la restauration des institutions ( CTRI) le 30 août 2023, de lourdes sanctions pèsent sur le Gabon et ce en dépit du maintien du siège de la CEEAC à Libreville. Ainsi, profitant de la rencontre qui se tient à Addis Abeba, à savoir la réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’UA, Gilberto da Piedade Veríssimo a appelé les Chefs d’Etats et de gouvernement membres de la CEEAC de lever les sanctions prises à l’encontre du Gabon qui sont la suspension du Gabon des activités de la Communauté et la mesure de délocalisation provisoire du siège de la Communauté à Malabo.

Le Président de la CEEAC plaide en faveur du Gabon 

Au regard de l’évolution positive de la transition constatée par le Président Centrafricain et Facilitateur Faustin-Archange Touadera, pour accompagner le processus politique en République Gabonaise dans l’optique d’un retour rapide à l’ordre constitutionnel, le Président de la Commission de la Communauté des Etats de l’Afrique Centrale ( CEEAC), a donc plaidé en faveur du Gabon. « En se fondant ainsi sur cette évolution positive de la situation au Gabon, au nom de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale, nous étalons ce plaidoyer auprès de Vos Excellences, responsables du maintien du cadre de paix et de sécurité sur notre continent, en souhaitant que les mesures de sanctions imposées sur le Gabon soient revisitées », a déclaré Gilberto da Piedade Verissimo.

Aussi, Gilberto da Piedade Verissimo n’a pas manqué de féliciter la CEEAC pour les actions menées en tant que Communauté dans le processus de Transition en République Gabonaise. Notons qu’ au terme de la 24ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) portant entre autres sur le dossier du Gabon qui s’est tenue à Malabo le 09 mars dernier, le président de la commission de la CEEAC a été reçu par le président de la Transition, le Chef de l’Etat, Brice Clotaire Oligui Nguema, pour solliciter l’implication du Gabon dans le plaidoyer devant être mené auprès de l’Union Africaine.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page