A La UneDerniers articlesPOLITIQUEPRESIDENTIELLE 2023

Présidentielle Gabon 2023 : Delors Biyogue Bi Ntougou pour la réduction du train de vie de l’Etat

Ecouter cet article

À l’occasion de son passage dans l’émission « Le Canapé rouge » diffusée par Gabon Media Time, Dr. Delors Biyogue Bi Ntougou, candidat à la présidentielle du 26 août prochain, a présenté son projet de société. Le candidat indépendant entend, s’il est élu, réduire le train de vie de l’État.

Les populations porteront plus jamais une attention particulière sur les projets de société des 19 candidats en lice pour la présidentielle. Dans cette optique, Dr. Delors Biyogue Bi Ntougou entend apporter des réformes dans l’administration publique du pays.

Trois institutions dans le viseur de Biyoghe Bi Ntougou

L’ancien Coordonnateur du développement ONU Gabon, Dr. Delors Biyogue Bi Ntougou, candidat à l’élection présidentielle du 26 août prochain, ambitionne de prendre des mesures importantes. Parmi celles-ci, la suppression de trois institutions qu’il considère comme budgétivores, le Sénat, le Haut-commissariat de la république et la Médiature de la République.

«Moi président, ma première décision sera de supprimer le Sénat, le Haut-Commissariat de la République et la Médiature de la République», a déclaré le candidat. Selon lui, ces trois institutions causeraient énormément de dépenses à l’Etat sans avoir des rôles prédominants dans la vie de la nation.

Réduire les dépenses de l’Etat

Dr. Delors Biyogue Bi Ntougou promet de faire faire des économies à l’Etat en réduisant les charges liées aux dépenses. «J’ entends réduire le train de vie de l’Etat »,a-t-il déclaré. Cela passe également par la réduction du nombre des ministres au gouvernement qu’il ramènerait à 19, soit deux par province.

Selon la Loi de finances 2022 modifiée contenue dans le rapport d’exécution budgétaire, les dépenses budgétaires seraient passées de  de 1992,5 milliards à 2102,2 milliards. Une situation insoutenable pour l’ancien Coordonnateur du développement de l’ONU Gabon, dans la mesure où le pays aspire au développement durable.

Afficher plus

Henriette Lembet

Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page