Derniers articlesSOCIETE

Port-Gentil : les membres de Lutchinzu édifiés sur la gestion associative

Ecouter l'article

Ce dimanche 23 juin 2024, les membres de l’association Lutchinzu ont procédé au lancement officiel de leur activité pour l’année 2024 avec en toile de fond sa redynamisation conformément à ses ambitions. Une rencontre qui a permis à l’ensemble des membres de cette association d’être édifié sur le fonctionnement de ce type d’organisation, mais surtout comment définir un plan d’action susceptible d’impacter la société. 

Créé le 1er janvier 1995, l’association Lutchinzu, dont le nom signifie le respect en langue Vili poursuit son petit bonhomme de chemin. C’est d’ailleurs dans l’optique de mieux structurer son fonctionnement que dans le cadre du lancement de ses activités qu’elle a tenu à inviter des experts du monde associatif, en l’occurrence la présidente de l’Association Yièsse Cocolylyss Madoundou épouse Mbourou.

L’association Lutchinzu s’outille pour un meilleur fonctionnement

Pour la présidente de cette association qui prône l’amour dans la cohésion, la solidarité dans le respect, la prospérité en termes de progrès dans le but de sortir de la précarité, Éléonore Koumba, il s’agissait pour les membres de s’imprégner de l’expérience de cette association qui œuvre dans le social à travers le financement de quelques projets. « En tant qu’association, nous avons toujours besoin de l’apport et des expériences des uns et des autres pour rendre plus dynamique nos actions auprès de nos membres et plus encore auprès des populations », a-t-elle indiqué. 

Pour sa part, la présidente de l’Association Yièsse à rappeler lors de son intervention les objectifs qui devraient animer une association qui se veut citoyenne. Il s’agit notamment de transmettre la passion pour le projet, définir clairement les rôles et instaurer la confiance, instaurez une culture du feedback et donnez aux membres les moyens de réussir. « Nous estimons que l’État ne peut pas tout faire, de ce fait, nous avons l’obligation de se prendre en charge et nous recommandons à la population de se regrouper en association pour une meilleure dynamique », a indiqué Cocolylyss Madoundou épouse Mbourou. 

Henriette Lembet

Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page