A La UneDerniers articlesPOLITIQUE

Jean François Ndongou « Oligui Nguema est notre messie »

Nommé Président de l’Assemblée nationale de la transition, Jean François Ndongou semble totalement conquis par le putsch mené le 30 août 2023. D’ailleurs, dans son entretien accordé le jeudi 30 novembre dernier à Radio France International (RFI), le patron du perchoir s’est réjoui du changement de régime par Brice Clotaire Oligui Nguema qu’il assimile au « messie ».

À l’heure où les acteurs de la vie publique sont appelé à poser les jalons d’un dialogue national inclusif devant déboucher sur l’organisation des « élections libres », le Président de l’Assemblée nationale de la transition est revenu sur les gages de transparence fournis par le Général de Brigade Brice Clotaire Oligui Nguema. D’ailleurs, le Chef de l’État revêt la carrure du libérateur de tout le peuple.

Jean François Ndongou, un convaincu d’Oligui Nguema ?

C’est la lecture qu’il est aisé de faire de sa sortie médiatique sur RFI. Le président de l’Assemblée nationale de transition a tour à tour salué l’engagement des militaires à remettre le Gabon sur de  bons rails après plusieurs décennies de mauvaise gestion par le clan PDG-Bongo. À ce propos, Jean François Ndongou a déclaré que « Brice Oligui Nguema est notre messie car il a changé de régime sans effusion de sang ».

Aussi, le membre du bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG) s’est dit prêt à accompagner ce dernier sans velléités présidentielles en août 2025. « Lorsque j’ai été nommé au parlement, je savais pertinemment que cette position ne me permettait pas d’être candidat à la prochaine élection présidentielle. Donc je n’ai pas d’objection. J’assume ma charge jusqu’à ce que nous arrivions aux élections », a indiqué Jean François Ndongou.

Tourner la page pour rebâtir le pays

Pour Jean François Ndongou il n’est pas question de tergiverser sur les bords politiques en présence mais davantage à préparer l’après transition. « Pour construire une nouvelle république tel que le souhaite le président de la transition, on a besoin de toute la population. En tant que militant du PDG, je peux dire ce qui a bien marché ou ce qui n’a pas marché », soutient-il.

Interrogé sur les chefs d’accusation pesant sur plusieurs anciens hauts cadres de la République qui ont brillé par la gabegie et la corruption, le président de la chambre basse du parlement a tenu à rappeler que son patrimoine mobilier et immobilier ne repose sur aucun acte d’enrichissement illicite. Aussi, appelle-t-il le Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI) à se montrer diligent dans les dossiers « des compatriotes qui ont commis des forfaits »., estime François Ndongou, président de l’Assemblée nationale de transition, dont les 98 députés ont tous été nommés par le nouveau chef de l’État

Lyonnel Mbeng Essone

Rédacteur en chef adjoint, je suis diplômé en droit privé. J'ai longtemps fourbi mes armes dans les cabinets juridiques avant de me lancer dans le web journalisme.Bien que polyvalent, je me suis spécialisé sur les questions sociétés, justice, faits-divers et bien sûr actualités sportives.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page