A La UneCULTUREDerniers articles

Gabon : pour la valorisation du tourisme religieux, l’État prévoit investir 1,8 milliard sur la période 2025-2026

Ecouter l'article

Le Plan national de développement Transition (PNDT) 2025-2026 comprend plusieurs projets susceptibles d’améliorer les conditions de vie des gabonais d’une part, et d’autre part d’apporter un changement et une évolution dans tous les secteurs du pays. S’agissant du secteur touristique, les autorités de la transition ont ainsi prévu de consacrer au moins 1,8 milliard de FCFA pour la valorisation du tourisme religieux. Une forme de tourisme qui touche environ 300 millions de voyageurs et représente 18 milliards de dollars US par an. 

Depuis son arrivée au pouvoir le président de la Transition, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema a démontré son engagement en faveur du changement du pays. Un travail qui passe par l’évaluation et la mise en oeuvre des politiques visant à favoriser l’essor du Gabon. D’après le Plan national de développement Transition (PNDT) 2025-2026 le gouvernement prévoit d’allouer des enveloppes assez conséquentes pour chaque secteur. Concernant le domaine du tourisme particumièrement celui du tourisme religieux, se sont 1,8 millard de FCFA qui sont prévus pour la vulgarisation de celui-ci. 

1,8 milliard de FCFA

En effet, le tourisme religieux fait référence aux voyages effectués par des personnes dans le but de visiter des lieux saints, des sites religieux importants ou encore des destinations associées à leur foi ou à leur spiritualité. Ces voyages sont motivés par des raisons religieuses et peuvent inclure la visite de sanctuaires, de temples, de lieux de pèlerinage, de cathédrales, de monastères, de tombeaux de saints ou d’autres sites sacrés. Il faut dire que notre pays en possède abondamment. 

C’est la raison pour laquelle, les autorités de la transition ont prévu dans le PNDT 2025-2026 dans son axe 1 le tourisme durable pour la diversification économique d’un pays du deuxième poumon de la terre. Parmi lesdits  projets la valorisation du tourisme  religieux 2025-2026. Ce montant servira pour les temples des villes de Mayumba, Ndjolé, Lambaréné et Libreville. Il faut dire que le tourisme religieux peut être pratiqué par des individus de différentes confessions religieuses. Le Gabo étant un pays laic les personnes appartenants au christianisme, à l’islam, au judaïsme, à l’hindouisme, au  bouddhisme et d’autres religions y vivent et peuvent venir en pélérinage. 

Pour beaucoup de personnes, ces voyages représentent une quête spirituelle, un désir de se connecter plus profondément à leur foi ou à leur histoire religieuse. Ces expériences peuvent également inclure des rituels de prière, des cérémonies religieuses et des activités culturelles spécifiques à la religion donné. C’est donc une forme de voyage qui combine la découverte culturelle avec la pratique religieuse, offrant aux voyageurs l’opportunité de découvrir et de vivre des traditions spirituelles dans des contextes variés à travers le monde. Vivement son dévéloppement. 

Esther Kengue

Diplômée en Communication des organisations, l'écriture est une vocation que je mets au quotidien au profit de la rédaction de Gabon Media Time pour servir mon pays.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page