A La UneDerniers articlesECONOMIE

Gabon : les actionnaires de la NOIP ambitionnent accroître leurs investissements

Le mardi 06 février dernier, le ministre de l’Économie et des Participations, Mays Mouissi, à son cabinet sise à l’immeuble Arambo une importante délégation des actionnaires du New Owendo International Port (NOIP). Une rencontre qui aura permis à ces derniers de décliner au membre du gouvernement l’ensemble de ses activités, mais surtout sa volonté de mettre en œuvre plusieurs autres investissements afin de contribuer au développement économique du pays.   

C’est composé du directeur général délégué de STOA Infra & Energie Jean-Pierre Barral, du Président du Conseil d’administration de A.P MOLLER CAPITAL Flemming Dalgaard et de la directrice juridique de ARISE Ports & Logistics Johanna Berre que cette délégation d’actionnaires de NOIP a tenu à échanger avec le ministre de l’Economie. Une rencontre qui s’est voulue conviviale avec pour objectif de faire un tour d’horizon des activités de cette entreprise sur le territoire national.

Ainsi, les hôtes de Mays Mouissi ont profité de l’occasion pour présenter leurs différents projets d’investissement dans les domaines tels que les transports, l’énergie, les mines et ou encore le transport ferroviaire. Des investissements qui contribueront indéniablement au développement du pays avec comme impact la résorption de la problématique du chômage qui touche en grande partie les jeunes.

La NOIP décline ses ambitions au ministre Mays Mouissi

Répondant à cette volonté affichée par les actionnaires du New Owendo International Port, le ministre de l’Economie et des Participations s’est montré très ouvert face aux propositions de ses interlocuteurs, notamment à propos des projets d’investissement sur le chemin de fer, car l’infrastructure actuelle est sous-dimensionnée. En effet, la modernisation et l’expansion des infrastructures économiques sont cruciales pour débloquer le potentiel des industries minières et stimuler la croissance.


Inauguré en octobre 2017 pour une capacité de traitement de 4 millions de tonnes par an, NOIP a vu ses installations renforcées. Une nouvelle phase d’expansion, bouclée à la fin du premier semestre 2019, a vu de l’extension du quai de 380 mètres supplémentaires, tandis que la superficie de stockage et le tirant d’eau ont également été augmentés

Morel Mondjo Mouega

Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019.Rédacteur en chef

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page