A La UneDerniers articlesSOCIETE

UNICEF :  18, 9% d’adolescents gabonais sont obèses

C’est ce que révèle le rapport portant sur l’alimentation, la santé et la nutrition des adolescents en milieu scolaire élaboré par le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) en septembre 2023. Ainsi, il en ressort que 18,9% des adolescents sont obèses au Gabon. Un taux alarmant pour l’institution.

Soucieux de la santé des jeunes âgés de 10 à 19 ans, l’UNICEF a réalisé une enquête sur l’alimentation en milieu scolaire. Cette étude vise à comprendre les habitudes alimentaires des adolescents afin de réduire un certain nombre de problèmes de santé.

18,9% d’adolescents en surpoids au Gabon, un taux alarmant

Passant 93% de leur temps en milieu scolaire, c’est au sein des lycées et collèges que l’Unicef a choisis de mener son enquête. L’agence de l’Organisation des Nations unies consacrée à l’amélioration et à la promotion de la condition des enfants a donc interrogé 4149 adolescents répartis dans 76 établissements. Ces jeunes se sont confiés sur leurs habitudes alimentaires, ce qui a permis de comprendre l’origine de leur prise de poids. 

Selon les projections du Rapport mondial sur la nutrition, en 2019 environ 1 enfant sur 5 était en surpoids. En 2022, c’est 18,9% des adolescents gabonais qui sont touchés par l’obésité, plus de 35%  d’entre eux se trouvent dans l’Estuaire. Si cette proportion est alarmante, elle trouve une part d’explication dans l’alimentation qui leur est proposée en milieu scolaire. Il s’agit notamment de produits trop gras, trop sucrés et trop salés.

La malnutrition, un danger pour la santé

L’obésité est la conséquence de la mauvaise alimentation. La malnutrition de ces enfants comporte des risques puisqu’une bonne partie des maladies non transmissibles trouvent leur origine dans la manière de s’alimenter. Notamment le diabète et les maladies cardiovasculaires qui sont engendré par la consommation excessive de sucre et de matière grasse.


Par ailleurs, améliorer l’alimentation des enfants permettra non seulement de réduire les décès liés aux maladies susmentionnées mais aussi de renforcer le capital humain. C’est pourquoi l’Unicef alerte le gouvernement sur le pourcentage d’adolescents en surpoids. Aussi, les parents sont invités à offrir une alimentation saine et variée.

Henriette Lembet

Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page