A La UneDerniers articlesECONOMIE

Gabon : vers l’usage des drones pour booster le secteur agricole

Ecouter cet article

Le ministre chargé de l’Agriculture Charles Mve Ellah a reçu, le mardi 11 juillet dernier, une délégation de l’entreprise italienne Xagrifly spécialisée dans l’utilisation des drones pour booster la production agricole. Occasion pour ces derniers d’exprimer leur ambition d’accompagner le Gabon dans la mise en œuvre d’une politique agricole.  

Le gouvernement gabonais entend continuer à mettre en place des mécanismes pouvant faire décoller le secteur agricole. L’ambition est d’accroître la production des cultures afin d’atteindre l’autosuffisance alimentaire et réduire d’ici à 5 ans les coûts d’importations des produits de base. D’où la piste menant à l’usage des drones.

Les drones bientôt dans les champs ?

Les agriculteurs gabonais pourraient être amenés dans les prochains mois à faire usage de drones dans leurs champs. En effet, selon l’entreprise Xagrifly, dont les responsables ont été reçus par Charles Mve Ellah, les drones permettraient de détecter le type de sols propices aux différentes cultures. 

Pour le ministre chargé de l’agriculture, le gouvernement envisagerait d’envoyer des techniciens gabonais au Portugal pour tester l’efficacité de ce projet. Par la suite, des réflexions proprement dites pourront démarrer entre l’État gabonais et l’entreprise Xagrifly.

Booster la production des cultures

Selon les données publiées par le ministère de l’Économie dans sa note de conjoncture économique de 2022, le Gabon importe 60% des produits alimentaires. C’est pourquoi les autorités entendent doper le secteur agricole de mécanismes pouvant parvenir à mettre fin à cette dépendance extérieure. 

Grâce aux données satellitaires récoltées par les drones de l’entreprise italienne, les agriculteurs gabonais seraient en capacité d’irriguer plus rapidement les cultures et d’encemenser. Cette solution permettrait de réduire l’usage des pesticides et les dépenses d’eau tout en optimisant les rendements. Vivement que cette piste soit sérieusement explorée par Charles Mve Ellah.

Afficher plus

Henriette Lembet

Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page