Derniers articles

Gabon : l’hôpital de Bongolo bientôt sans électricité

Le célèbre hôpital de Bongolo situé à Lébamba,  Chef-lieu du département de Louetsi-Wano dans la province de la Ngounié au sud, risque de se retrouver dans le noir. Et pour cause, les pluies diluviennes qui se sont abattues dans cette localité ont submergé la centrale hydroélectrique, privant la ville d’électricité. Résultat, la mort guette les patients. 

C’est la panique au sein de la structure hospitalière de renom du Chef-lieu du département de Louetsi-Wano. En effet, les fortes pluies qui se sont abattues dans la ville de Lébamba ont plongé dans les eaux la centrale hydroélectrique de la Société d’eaux et d’énergie du Gabon ( SEEG). Afin d’éviter tout risque d’électrocution, la ville et les villages environnants se retrouvent privés d’électricité. Une situation inquiétante qui pourrait entraîner la perte des malades à l’hôpital de Bongolo.

Sans électricité, la vie des malades en danger

Bien que l’établissement de santé de Bongolo dispose d’un groupe électrogène fonctionnel, l’appareil n’est pas doté d’une bonne autonomie permettant d’assurer le relais en attendant la baisse des eaux issues de la rivière Louetsi. En effet, la capacité de consommation en carburant étant  limitée à deux jours, au-delà le groupe électrogène risquerait de s’éteindre.  Un constat désastreux qui traduit inexorablement l’état de détresse dans lequel vivent les Gabonais et  nécessite que les autorités en place réagissent dans l’urgence car il en va de la vie des patients. 

Cette situation est la preuve que le cauchemar dans le secteur de la santé est loin de connaître son épilogue. Car les réalités des centres médicaux de l’hinterland sont l’archétype de l’échec des politiques publiques en matière de santé et ce malgré les différents travaux d’agrandissement ou de réfection des structures sanitaires de proximité. L’obsolescence des équipements à l’hôpital de Bongolo démontre que l’offre de soins de santé publique est à déplorer à l’intérieur du pays. «  Il faut qu’immédiatement, les autorités en place prennent des dispositions pour nous venir en aide, sans électricité on risque de perdre des malades »,  a déploré une source. 

Les autorités publiques en charge de la question devraient prendre en compte tous les risques encourus par les malades internés dans le célèbre hôpital de Lébamba car plusieurs patients pourraient trouver la mort si rien n’est fait au plus vite.

Morel Mondjo Mouega

Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019.Rédacteur en chef

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page