A La UneDerniers articlesECONOMIE

Gabon : la production pétrolière en hausse de 6,5% au troisième trimestre 2023

Dans sa livraison couvrant le troisième trimestre 2023, la direction générale de l’économie et de la politique fiscale (Dgepf) a présenté dans sa note de conjoncture sectorielle, les principales évolutions de notre activité économique. Concernant la production  de  pétrole,  une nouvelle embellie a été observée puisque la production s’est appréciée de 6,8% à 2,923 millions de tonnes, portant ainsi la production totale au terme des neuf premiers mois de l’année 2023 à 8,207 millions de tonnes. 

Principal secteur de notre économie avec une contribution au produit intérieur brut (PIB) autour de 51%, le secteur pétrolier a connu depuis 2022, à la faveur de la remontée du prix du baril de pétrole (+45,3 %) et de la production pétrolière (+6,1 %), un regain de croissance. Confirmée en ce troisième trimestre 2023 comme indiqué par la direction générale de l’économie et de la politique fiscale (Dgepf), cette embellie du secteur pétrolier s’est traduite par une hausse de 6,8% de la production, qui atteint 2,923 millions de tonnes. 

Comparativement aux deux trimestres précédents, où elle se situait respectivement à 2,552 millions de tonnes et 2,731 millions de tonnes, la production pétrolière au troisième trimestre a profité du bon rendement des champs, de la mise en production de nouveaux puits et surtout du déroulement sans incidents majeurs de l’activité sur la période sous revue. Cumulant un total de 8,207 millions de tonnes au terme des 9 premiers mois de l’année, celle-ci s’est par ailleurs globalement améliorée, puisqu’elle a connu une croissance de 4,8% en glissement annuel. 

Une hausse de la production qui s’accompagne d’une très légère baisse des exportations

Sur une trajectoire positive depuis 2022 donc, l’activité pétrolière a toutefois vu ses exportations légèrement chuter au troisième trimestre 2023, puisque celles-ci sont passées de 2,666 millions de tonnes entre mars et juin à 2,647 millions de tonnes entre juin et septembre. Une très légère baisse qui n’a cependant pas entamé le niveau général d’exportations, qui atteint un total de 7,629 millions de tonnes à fin septembre 2023, contre 6,989 millions de tonnes au cours de la même période un an plus tôt. 

Principalement orientée vers la Chine, qui demeure le principal client du Gabon avec 33% des exportations, même si ce chiffre affiche une baisse de 21 points de pourcentage en glissement trimestriel, la vente du brut gabonais a malheureusement subi les affres de la volatilité des marchés, puisque son prix moyen a chuté de 24,4% pour atteindre 79,546 dollars US contre 105,193 dollars US au cours de la même période un an plus tôt. Des données de marché qui inquiètent et qui remettent au goût du jour la question du budget extrêmement optimiste de l’Etat gabonais pour l’exercice 2024. 

Casimir Mapiya

« Mieux vaut une vérité qui fait mal, qu'un mensonge qui réjouit. » Proverbes berbères

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page