Derniers articlesSOCIETE

Tunisie : le cri de détresse des étudiants gabonais envers le CTRI

Des étudiants gabonais en Tunisie ont récemment fait une déclaration pour solliciter l’aide du Comité pour la transition et la restauration des institutions. En effet, confrontés à des difficultés financières, ces jeunes ne parviennent pas à finir leurs études.

L’allocation de 13 milliards aux universités et grandes écoles et la mise à disposition de 1000 postes budgétaires pour les enseignants démontrent la volonté du Général Brice Clotaire Oligui Nguema de faire de la formation des jeunes une priorité. La jeunesse de la diaspora espère ne pas être exclue de cet objectif. C’est notamment le cas d’environ 30 Gabonais étudiant en Tunisie, qui sont dans une situation précaire.

Des étudiants gabonais non-boursiers en détresse

C’est un collectif d’une trentaine d’étudiants non boursiers qui s’est exprimé sur les difficultés auxquelles ces derniers font face en Tunisie. « Bon nombre d’entre nous se retrouvent en situation précaire en raison des contraintes financières auxquelles nous sommes confrontés » a indiqué Japhet Manfoumbi, porte-parole du collectif.

Face à cette précarité, les étudiants gabonais ont lancé un appel urgent au CTRI afin de solliciter une aide financière pour ainsi assurer la poursuite de leurs études. « Nous sollicitons respectueusement votre assistance exceptionnelle pour surmonter nos difficultés actuelles », a déclaré Japhet Manfoumbi. En amont de cette déclaration, ces jeunes ont adressé un courrier au Général Brice Clotaire Oligui Nguema par le biais de leur ambassade le 10 octobre dernier, lequel n’a fait l’objet d’aucun retour.


Rappelons que le mercredi 22 novembre 2023, les autorités de la Transition ont lancé une vaste opération de rapatriement des Gabonais en situation précaire au Sénégal. Une initiative qui vise à répondre aux attentes des Gabonais de la diaspora. Espérons à présent qu’une solution sera rapidement trouvée pour permettre à ces compatriotes de faire face à cette situation.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page