Derniers articlesECONOMIE

Projet Movingui: la CDC en opération de réévaluation des biens des familles impactées

Conformément au chronogramme établi dans le cadre de la mise en œuvre du projet Movingui sis à Okolassi dans le 2ème arrondissement de la commune de Ntoum, les équipes de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) du Gabon ont effectué une mission de réévaluation des investissements des populations impactées par ledit projet. Une opération qui se déroulera du mercredi 29 mars au samedi 08 avril 2023 avec la possibilité d’un prolongement de cette période en cas de nonaboutissement. 

C’est accompagné des techniciens du département des Travaux publics, de l’Agriculture et de l’Agence d’exécution des activités de la filière forestière (AEAFF) que s’est déroulée cette mission de terrain qui a débuté sur le lot 1 du projet Movingui. En effet, celle-ci intervient à la suite de l’effectivité du règlement des familles impactées et s’inscrit dans la volonté de cette institution financière de tenir compte des réclamations introduites par certains riverains. 

Lors de son intervention, le directeur des études à la Caisse des dépôts et consignations Wilfried Jeffray Ikapit a tenu à rassurer les populations sur la prise en compte de leurs réclamations. « Conformément à ce qui a été établi par les différentes autorités, notamment le gouverneur de la province de l’Estuaire, il a été prévu qu’à partir de ce 29 mars nous procédions au traitement des réclamations, et bien évidemment celle des populations qui n’avaient pas été satisfaites des évaluations faites. Nous procédons donc sur le terrain à un deuxième passage en compagnie des personnes impactées pour s’assurer dans un second temps que l’évaluation a été faite dans les meilleures conditions », a-t-il indiqué.

Une démarche qui a été appréciée par les personnes concernées par cette nouvelle opération de réévaluation qui leur permettra d’obtenir un meilleur traitement de leurs dossiers. « Nous avons constaté qu’il y a des éléments qui n’avaient pas été pris en compte, nous avons donc fait la réclamation et nous sommes satisfaits ce matin de constater que la CDC est présente pour réévaluer ce qui n’a pas été évalué », s’est satisfait Guy Wilfrid Mbouity.

Morel Mondjo Mouega

Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Rédacteur en chef

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page