A La UneDerniers articlesECONOMIE

Pétrole : l’OPEP table sur un ajustement du niveau de production

Ecouter cet article

Le lundi 05 juin 2023, la capitale autrichienne Vienne a accueilli la 35ème réunion ministérielle de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et des pays non-OPEP. Une rencontre qui a permis aux participants de parvenir à un consensus sur les niveaux de production afin de favoriser de manière efficace la stabilité du marché. 

En effet, cette réunion ministérielle a permis d’aboutir à un accord unanime entre les participants concernant des résolutions cruciales, engendrant ainsi une dynamique favorable au sein du marché de l’énergie et garantissant la stabilité pour les parties prenantes, englobant les consommateurs et les producteurs à la fois.

LIRE AUSSI: Hydrocarbures : le Gabon est à nouveau membre de l’OPEP

Présidé par le ministre des Mines et des hydrocarbures de Guinée équatoriale, Antonio Oburu Ondo, cette rencontre a permis aux pays participants de réaffirmer leur attachement au cadre de la déclaration de coopération (DoC) et à la charte de coopération, qui ont joué un rôle déterminant dans la promotion de la collaboration entre les pays membres et non membres de l’OPEP. L’engagement envers la DoC et la Charte de coopération démontre les efforts de l’OPEP pour relever les défis du marché et maintenir la stabilité du marché mondial du pétrole.

L’un des principaux accords conclus lors de la réunion a été l’ajustement des niveaux globaux de production de pétrole brut pour les pays participants membres et non membres de l’OPEP. À partir du 1er janvier 2024 et jusqu’au 31 décembre 2024, le niveau de production sera fixé à 40,46 millions de barils par jour (mb/j).

LIRE AUSSI: Gabon: le secrétaire général de l’OPEP attendu à Libreville

La réunion a également souligné l’importance d’un accord avec la DoC, la production de pétrole brut étant surveillée sur la base d’informations provenant de sources secondaires, selon la méthodologie établie pour les pays membres de l’OPEP. Le respect total des niveaux de production convenus a été réaffirmé comme étant crucial pour assurer la stabilité du marché et l’équilibre entre l’offre et la demande.

Afficher plus

Morel Mondjo Mouega

Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Rédacteur en chef

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page