A La UneDerniers articlesECONOMIE

Ndjolé : lancement de la campagne de régularisation des artisans miniers

Ce lundi 16 octobre 2023, le secrétaire général du ministère des Mines, le Général de Brigade Adolphe Yonghan a procédé au lancement de l’opération de régularisation des artisans miniers gabonais. Ainsi, la ville de Ndjolé dans la province du Moyen-Ogooué a constitué la première étape de cette régularisation qui permettra de contribuer au développement local de ce secteur en favorisant les exploitants autochtones. 

C’est au sein du Conseil départemental de l’Abanga-Bigné et en présence du maire de la commune de Ndjolé, Jean Prince Mfoume, du préfet du département, Rosine Loumby Mpiga, ainsi que de nombreux artisans miniers que s’est déroulée cette cérémonie. Un événement qui s’inscrit dans la droite ligne de l’annonce portant reprise des activités d’orpaillage, de recherche et de production d’or sur l’ensemble du territoire national. 

Favoriser l’éclosion des artisans miniers nationaux

Ainsi, pour le Général de Brigade Adolphe Yonghan vient concrétiser l’engagement des autorités de transition de soutenir la réappropriation par les nationaux de cette activité longtemps aux mains des étrangers. « Cette activité étant désormais réservée aux populations de nationalité gabonaise, le Ministre des Mines entend accompagner les acteurs du secteur par des formations adaptées et la sécurisation de leurs espaces d’exploitation », a-t-il indiqué.

Une action qui n’a pas manqué d’être saluée par les artisans miniers qui ont exprimé toute leur joie de se faire régulariser et d’exercer désormais avec l’accompagnement et l’encadrement des pouvoirs publics. « C’est encourageant de savoir qu’aujourd’hui, les Gabonais peuvent exploiter eux-mêmes leurs richesses et en jouir, sur le plan minier notamment. Nous sommes très contents », a déclaré Christopher Meye Asseko, premier exploitant artisanal à avoir été régularisé.

Par ailleurs, outre cette régularisation qui arrive à point nommé, le ministère des Mines a rappelé aux artisans miniers, l’obligation de se conformer aux engagements du Gabon en matière de protection de l’environnement, en prohibant « l’utilisation de toute substance nocive au sein des sites exploités et en assurant leur réhabilitation une fois l’activité cessée ». Il a ensuite appelé les artisans miniers, qu’ils soient orpailleurs, exploitants de sable ou diamantaires, à conserver cette carte pour un usage exclusivement personnel. À noter que cette opération se déploiera également dans d’autres provinces les jours à venir.

Morel Mondjo Mouega

Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019.Rédacteur en chef

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page