Derniers articlesInternational

Londres : un homme condamné à 4 ans de prison pour avoir retiré le préservatif sans l’aval de sa partenaire

Ecouter l'article

Guy Mukendi, un homme âgé de 39 ans, a été condamné par la justice britannique pour avoir retiré son préservatif lors d’un rapport sexuel sans le consentement de sa partenaire. D’après le rapport du Figaro et l’Agence Française de Presse (AFP), cet homme a donc écopé de 4 ans et 3 mois d’emprisonnement. 

Les faits se seraient déroulés le 9 mai 2023 dans le Sud de Londre précisément au quartier Brixton. Guy Mukendi, un homme ayant la trentaine révolue, avait eu une relation intime ce jour-là avec une jeune femme. La partenaire avait donc consenti pour un rapport sexuel protégé. Seulement, au cours de l’acte intime entre les deux personnes, l’homme aurait procédé au retrait du préservatif. Et ce sans demander l’aval de sa compagne. 

Une pratique condamnable

Une action qui n’aura pas été au goût de la dame qui serait allée déposer plainte auprès des services compétents. Devant les autorités compétentes, le mise en cause avait nié les faits. Seulement, les messages que ce dernier avait envoyé à sa partenaire dans lesquels il s’excusait l’on confondu. Dans le sms, Guy Mukendi aurait révélé qu’il n’avait pas eu de relation sexuelle depuis longtemps. « Les poursuites pour ce type de crime sont très rares car elles ne sont pas souvent dénoncées », a souligné la Metropolitan Police. 

Il faut dire que cette pratique « stealthing » en anglais est considérée comme un viol et est également condamnée par la loi. D’ailleurs ces dernières années  en Angleterre, la police a souvent été accusée de misogynie dans son traitement des affaires d’agressions sexuelles. A cet effet, elle appelle les victimes à dénoncer ce type d’actes le plus rapidement possible pour recueillir un maximum de preuves.

Esther Kengue

Diplômée en Communication des organisations, l'écriture est une vocation que je mets au quotidien au profit de la rédaction de Gabon Media Time pour servir mon pays.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page