A La UneDerniers articlesSport

Jeux de la francophonie : 6 médailles pour le Gabon 

Ecouter cet article

À la tombée des rideaux de cette 9e édition des Jeux de la Francophonie, le bilan des athlètes et acteurs culturels gabonais n’est pas élogieux mais encourageant. Puisque la délégation rejoindra Libreville avec 6 médailles dont 5 en bronze et une en argent. Une moisson relativement faible à bien des égards.

C’est dans un stade des martyrs en ébullition qu’a eu lieu la cérémonie de clôture de ces jeux de la francophonie. 8000 personnes ont pu magnifier le savoir-faire de ces athlètes et acteurs culturels venus des 4 coins de la planète. Prenant part à cette grand-messe du sport et de la culture, le Gabon peut se targuer de ne pas rentrer bredouille de cet évènement.

Le Gabon fait amende honorable

S’il est loisible d’affirmer que la participation du Gabon à ces 9èmes jeux de la francophonie a été un flop en termes de résultat, il est tout de même judicieux de préciser qu’en dépit d’un contexte défavorable, nos ambassadeurs ont décroché 6 médailles dans des différentes disciplines. Une rafle dont l’instigateur n’est autre que le prodige du judo Fernand Nkero. 

Le champion d’Afrique en catégorie juniors s’est incliné en finale. Résultat, une médaille d’argent. Émilie Daika Affong Obiang s’est adjugé le bronze chez les +78 kg dames. Même son de cloche pour le duo Hillary Komba et Welda Mounguengui. La surprise est venue d’Andy Bringaud et Jemima Maloufa avec l’équipe de tennis de table 

L’athlétisme et le Cyclisme à la peine 

Si les attentes étaient grandes, le cyclisme n’a pas été à la hauteur de la compétition. D’ailleurs, le Gabon a enregistré deux abandons à quelque 90 km. Le résultat d’une impréparation de nos athlètes. L’athlétisme ne fera pas mieux avec Maganga Gorra décevant en finale de 200 mètres. Et ce, alors qu’il s’était montré à son aise dans les qualifications.

Le sprinter gabonais se consolera avec une médaille de bronze. Pour sa part, Elca Charles Ambourouet n’a pas pu se mettre au niveau. Le sauteur qui enregistre un record de 2,10 m a échoué devant la barre de 2 mètres. En 110 m haies,  Moulin et Junior Effa Effa sont arrivés aux 7e et 5e. Mention spéciale à la poésie urbaine qui obtient une médaille inespérée.

Afficher plus

Lyonnel Mbeng Essone

Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page