A La UneDerniers articlesJUSTICE

Gabon : la FCJIG portée sur les fonts baptismaux

En septembre dernier, la Fédération des conseils juridiques inscrits du Gabon (FCJIG) a rencontré Joseph Owandault Berre, vice-président de la Transition, ainsi que Paul Marie Gondjout, ministre de la Justice. Au cours des échanges, les membres dudit groupe ont évoqué la constitution d’un Ordre professionnel des Conseils Juridiques au Gabon.

La Fédération des conseils juridiques inscrits du Gabon se veut être une entité réunissant l’ensemble des conseils juridiques. L’association ayant à sa tête Olivier Minko M’Obame élu pour 2 ans, comptait 41 conseils juridiques à sa création. Elle a tenu à rencontrer les autorités de la Transition pour leur faire part de ses missions.

Plaidoyer pour un Ordre professionnel des Conseils juridiques

C’est l’un des points forts abordés lors de la réunion entre la Fédération des conseils juridiques inscrits du Gabon, le vice-président de la Transition et le ministre de la Justice. Une initiative qui vise à la régulation de la profession. Laquelle profession est quelques fois exercée par des personnes non habilitées, d’où la nécessité de renforcer l’ encadrement. Ainsi la constitution d’un ordre permettra une meilleure structuration et une réglementation avec notamment la mise en place de sanctions pour limiter les dérives.


Saisissant cette occasion, la FCJIG a présenté son rôle et son plan d’action. Créé en mai 2023, ce regroupement des Conseils juridiques est doté d’une expertise et de compétences locales fiables. Par ailleurs, l’association s’est donnée pour mission de vulgariser le métier de conseil juridique, de travailler à la protection de l’activité, et de mener des réflexions pour la développer. « Nous allons travailler afin de fédérer l’ensemble des Conseils juridiques inscrits du Gabon pour mieux faire connaître notre profession, l’encadrer et la protéger » a indiqué Olivier Minko M’Obame, président de ladite fédération lors de son installation en mai dernier. Une initiative que Joseph Owandault Berre et Paul Marie Gondjout n’ont pas manqué de saluer.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page