Derniers articlesPOLITIQUE

Gabon : Barro Chambrier raille les opposants circonstanciels

Ecouter l'article

Le retournement de veste de certaines personnalités politiques de l’opposition n’a pas fini de susciter des réactions au sein de ce bord politique. C’est notamment le cas du président du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) Alexandre Barro Chambrier qui, lors d’une rencontre avec les populations de la commune de Bitam dans la province du Woleu-Ntem, a fustigé la transhumance de certaines personnalités qui selon lui manquent de conviction. 

Entamée dans la commune de Mitzic, la tournée du leader du RPM s’est déportée le 25 juin dernier dans le chef-lieu du département du Ntem. S’il était question d’entretenir les populations sur la situation socio-politique du Gabon, l’ancien ministre des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures est également revenu sur la situation au sein de l’opposition, qui depuis plusieurs mois enregistre des défections. 

Ainsi, pour Alexandre Barro Chambrier, ces départs ne sont qu’un feu de paille qui subtilement permet de séparer le bon grain de l’ivraie dans le camp de l’opposition. Il a d’ailleurs souligné que ces ralliements au Parti démocratique gabonais n’étaient que des épiphénomènes. « Même si vous voyez quelques gars là qui vont qui viennent, mais ils partent seuls avec leurs deux pieds. Comme Oye Mba le disait, en politique, tu viens avec tes deux pieds, tu pars avec tes deux pieds », a-t-il martelé. 

Abordant les prochaines échéances électorales, le président du Rassemblement pour la patrie et la modernité a invité les populations à rester mobilisées et à garder espoir. « L’alternance et le changement sont deux réalités accessibles. Il faut y croire, il faut être engagé pour la cause de la libération du Gabon. Le vent du changement est en train de souffler. Il va souffler fort et plus fort encore. L’alternance et le changement, c’est maintenant », a lancé Alexandre Barro Chambrier.

Morel Mondjo Mouega

Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Rédacteur en chef

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page