Derniers articlesPOLITIQUE

Diplomatie : Kouadio Konan Bertin nouvel Ambassadeur de Côte d’Ivoire au Gabon

Ecouter l'article

Kouadio Konan Bertin, acteur de premier plan de la vie politique ivoirienne rebondit au Gabon, en qualité d’Ambassadeur de Côte d’Ivoire dans le pays, après son débarquement du gouvernement en octobre 2023. C’est en tout cas ce qui ressort du Conseil des ministres présidé ce 20 janvier 2024 par le président de la Transition, le général Brice Clotaire Oligui Nguema, qui a donné son accord à l’accréditation nouveau diplomate en terre gabonaise.

Il était entré au Gouvernement à la suite de l’élection présidentielle de 2020, qui avait été boycottée par son ancienne formation politique, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), mais à laquelle il avait participé contre l’avis de ses camarades. En effet, après avoir passé trois années à la tête du ministère de la Réconciliation et de la cohésion nationale, Kouadio Konan Bertin s’était fait discret depuis son débarquement du gouvernement.     

KKB pour redynamiser l’axe Libreville – Abidjan 

Après avoir été exclu du PDCI par ses camarades pour « atteinte à l’unité et aux intérêts du parti », à la suite du maintien de sa candidature à l’élection présidentielle boudée par son parti qui dénonçait une candidature de trop d’Alassane Ouattara, Kouadio Konan Bertin est depuis resté proche du pouvoir d’Abidjan, au point de participer au gouvernement. Si depuis son débarquement, celui qui se fait affectueusement appeler KKB a passé une période de traversée du désert, son rebondissement à Libreville intervient dans un contexte marqué par une volonté des deux capitales de redynamiser les relations entre la Côte d’Ivoire et le Gabon.

En effet, la récente visite du président de la Transition, le général Brice Clotaire Oligui Nguema dans ce pays d’Afrique de l’Ouest a permis aux deux chefs d’Etat de réaffirmer cette volonté d’œuvrer au renforcement de la coopération notamment sur le plan économique. Notons qu’à ce poste, KKB vient remplacer le général de Division Kouakou Nicolas. Si cette nomination est vécue comme un signe de confiance, d’aucuns y voient une volonté d’Alassane Ouattara d’écarter de potentiels adversaires politiques. D’ailleurs, la nomination en qualité d’Ambassadeur de Côte d’Ivoire au Gabon du général Philippe Mangou quelques temps seulement après la guerre qui a frappé le pays en 2011 avait déjà été interprétée comme telle.   

Andy Marvine Nze

Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page