A La UneDerniers articlesSport

2e Jeux africains de plage : le Gabon sera de la fête cette année

Ecouter l'article

Prévue se dérouler du 23 au 30 juin 2023, la deuxième édition des Jeux africains de Plage (JAP) se tiendront à Hammamet en Tunisie. Au nombre des 52 nations participantes, les athlètes gabonais y prendront part. Et ce, avec en ligne de mire une qualification pour les mondiaux de cette de plage de Bali en Indonésie.

C’est Hammamet au sud de la ville de Tunis, que le gotha des disciplines sportives de plage se retrouveront durant une semaine. En effet, les 52 nations retenues pour les jeux africains sont attendues pour disputer cette compétition qualificative pour les mondiaux. Désireux de mettre le Gabon sur la carte du monde, le Comité olympique national s’est engagé à soutenir les athlètes retenus.

Jeux africains de plage sur de bons rails !

Confiante quant au bon déroulement de cette compétition. L’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA) a d’ores et déjà annoncé que « c’est un franc succès qui s’annonce à Hammamet », a indiqué Mustapha Berraf, président en exercice de la plateforme. Notons qu’en plus d’une participation significative de 52 pays, ce sont au total plus de 1 100 sportifs enregistrés.

Aussi, ces Jeux africains de plage 2023 se déroulent en 30 épreuves. Lesquelles sont étalées dans 16 disciplines. Pour le Gabon, Djessy Mouele Kodo et Audrey Nynze seront les ambassadeurs et ce, pour l’épreuve du 10 kilomètres de plage le 27 juin prochain. Pour l’heure, 200 hommes et femmes de médias sont accrédités. 

Se qualifier pour les mondiaux de Bali 

Cette fête du sport a une importance singulière. Du fait qu’elle est qualificative pour les mondiaux de plage. Lesquels se dérouleront à Bali en Indonésie. Les participants auront à cœur de glaner des points pour remporter le graal. Rappelons que la première édition des Jeux africains de Plage avaient eu lieu en 2019 à Sal au Cap Vert. 

Lyonnel Mbeng Essone

Rédacteur en chef adjoint, je suis diplômé en droit privé. J'ai longtemps fourbi mes armes dans les cabinets juridiques avant de me lancer dans le web journalisme. Bien que polyvalent, je me suis spécialisé sur les questions sociétés, justice, faits-divers et bien sûr actualités sportives.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page