Derniers articlesSOCIETE

ZIS Nkok : l’entreprise chinoise Jia Hui Wood accusée de clochardisation de ses travailleurs

Ecouter l'article

Décidément, malgré la volonté affichée par les plus hautes autorités d’améliorer considérablement les conditions de travail des travailleurs, certains opérateurs économiques semblent décidés à ramer à contre-courant de cette ambition. C’est le cas de la société chinoise Jia Hui Wood qui, malgré la signature d’un procès-verbal de conciliation devant l’inspection du travail, ferait fie des revendications comprises dans le cahier de charges présenté par le syndicat des travailleurs.  

En effet, cette montée de tension au sein de l’entreprise Jia Hui Wood fait suite à la tentative de conciliation intervenue en janvier et février 2024 entre la Direction générale de Jia Hui Wood et le Syndicat des travailleurs de l’entreprise éponyme sous la direction de l’inspecteur spécial du travail chargé du secteur forestier. Sauf que malgré les engagements pris par son directeur des ressources humaines Ndombi Dady signataire du procès-verbal de conciliation, aucune action n’a été menée afin de répondre aux revendications formulées par les travailleurs.

Jia Hui Wood traine des pieds sur les revendications des employés

Il faut souligner que les revendications des travailleurs portent entre autres sur le recrutement d’un responsable des Ressources humaines plus qualifié, le recrutement d’un interprète gabonais, l’arrêt des contrats des travailleurs étrangers non détenteur d’une autorisation d’emploi, le paiement des heures supplémentaires, l’arrêt du travail de nuit le paiement de la prime dite quart de nuit, la mise aux normes des contrats de travail, la fourniture des équipements de protection individuelle et la délivrance des bulletins de paie.


Face au mépris affiché par la direction générale de Jia Hui Wood, le président du Syndicat des travailleurs Sylvain Mbanangoye a introduit le 30 mai dernier une demande auprès du président du Tribunal du travail de Libreville aux fins d’obtenir une « injonction pour donner force obligatoire et exécutoire au procès-verbal de conciliation sanctionnant les négociations entre la Direction générale de la société Jia Hui Wood et le syndicat des travailleurs ».

Henriette Lembet

Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page