Derniers articlesSOCIETE

Décès de l’étudiante Dinabongho Ibouanga: 5 personnes interpellées par les autorités turques

L’enquête ouverte par les autorités judiciaires turques à la suite au décès de l’étudiante gabonaise Jeannah Danys Dinabongho Ibouanga survenu le 26 mars dernier commence a livré ses premières avancées. En effet, selon Radio France international (RFI) le parquet de karabük a annoncé ce mardi 4 avril 2023 l’interpellation de 5 personnes.

5 individus notamment trois individus de nationalité turque et deux ressortissants étrangers auraient été interpellés ce mardi 4 avril 2023 par les autorités judiciaires turques à la suite de l’enquête diligentée par le Parquet de karabük, rapporte Radio France Internationale. Lles policiers auraient retrouvé dans le téléphone de la jeune femme des preuves de harcèlement sexuel. 

Des arrestations qui sont aux antipodes du premier rapport médical qui avait conclu que la jeune Dina serait morte « par noyade ». Ce dernier soutenait égalment l’absence sur le corps de traces d’agression sexuelle ou de blessures par objet tranchant ou arme à feu. Une autopsie est très critiquée par les Gabonais et les Africains résidents en Turquie.

Et ce du fait que, dans un message vocal envoyé à sa mère avant sa mort,la défunte se plaignait d’être victime de racisme et disait craindre pour sa vie. « Ils refusent de me rendre le téléphone parce que je suis noire », soulignait-elle en pleurs. Gageons que ce pas en avant ne s’arrêtera pas en bon chemin. C’est en tout cas la requête de la famille éplorée qui a exigé la diligence des autorités consulaires gabonaises pour la manifestation de toute la vérité. 

Casimir Mapiya

« Mieux vaut une vérité qui fait mal, qu'un mensonge qui réjouit. » Proverbes berbères

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page