A La UneDerniers articlesSOCIETE

Piaepal : la cellule de coordination en visite d’inspection des travaux d’adduction en eau potable 

Ecouter l'article

Un peu moins d’un mois seulement après le ministre de l’Energie et des ressources hydrauliques Jeannot Kalima, le Comité de pilotage du Programme intégré pour l’alimentation en eau potable et l’assainissement de Libreville (PIAEPAL) était de sortie ce 09 juillet 2024 sur différents chantiers en cours d’exécution. Une visite conduite par le Secrétaire général dudit ministère, Léandre Emmanuel Bouloubou et qui visait à faire le point avec les entreprises en charge de l’exécution des travaux sur leur niveau d’avancement. 

Ce sont des projets structurants qui visent à répondre de manière durable aux besoins en eau potable des populations du Grand Libreville. En effet, ce 09 juillet, le Comité de pilotage du Piaepal s’est tour à tour rendu sur le chantier de construction du château d’eau de Ntoum, celui de Bikélé, à la station de pompage du PK5, au réservoir de stockage d’eau de la Cité de la Caisse, au château d’eau de Sotega, ainsi que sur le chantier de basculement des compteurs d’eau du quartier Ancienne Sobraga. Des visites qui ont permis aux équipes de constater des avancées, mais aussi de mesurer les défis auxquels sont confrontées les entreprises.

Des travaux avançant à un rythme soutenu 

« Au niveau du château d’eau de Ntoum, nous venons de finir les travaux de cuvelage de la cuve. Une fois le délai de séchage d’une semaine arrivé, nous remplirons la cuve pour effectuer les essais. Ensuite, au terme d’une période d’observation, nous allons livrer l’ouvrage pour le bien-être des populations », a indiqué le maître de chantier, José Sousa. Il faut dire que cet ouvrage de 1 500 mètres cubes, qui sera livré au plus tard le 30 juillet 2024, permettra une desserte harmonieuse de l’eau et une partie servira à combler les déficits dans Libreville.

En outre, si les travaux du château d’eau de Bikélé se situent dans sa phase génie civil à plus de 60% du taux d’exécution, celui de Sotega se trouve à une phase encore plus avancée. « Les travaux de génie civil peuvent être évalués à 70%. Quant aux travaux hydrauliques, toutes les fournitures sont déjà stockées à la base vie de l’entreprise donc nous allons pouvoir commencer l’ installation. Mais il y aura aussi une phase mécanique, ce qui nous laisse dire que les travaux dans leur deuxième et troisième phase sont estimés à 45% », a indiqué le chef de de la mission de contrôle du Piaepal, Daré Kpadja, qui a assuré que le chantier sera livré au plus tard en septembre 2024. 

A la station de pompage du PK5, qui constitue en réalité le cœur névralgique de toutes ces installations, le Secrétaire général du ministère de l’Energie a invité l’entreprise à élaborer un chronogramme clair de livraison, afin que l’impact sur les populations se fasse déjà ressentir. Si là aussi l’équipe de coordination a pu constater de grandes avancées par rapport à la dernière visite, l’entreprise en charge des travaux a estimé à 3 mois la livraison définitive de l’ouvrage. 


Rappelons que Le 1er Sous-programme Intégré pour l’Alimentation en Eau potable et Assainissement de Libreville, qui découle du Programme de développement du secteur de l’eau potable et de l’assainissement porté par l’Etat Gabonais et financé par la Banque Africaine de Développement à hauteur de 77 milliards de Fcfa devrait à terme porter le taux d’accès à l’eau potable de 55% en 2018 à 75% et devrait toucher 300 000 personnes réparties dans les communes d’Akanda, de Ntoum, d’Owendo et de Libreville. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page