A La UneDerniers articlesPOLITIQUE

Gabon : Aba’a Minko dénonce « l’Oliguisme politique » en gestation

Dans le cadre du processus de restauration en cours, le président du mouvement citoyen Gabon Nouveau départ (GND), Désiré Aba’a Minko entend pleinement jouer sa partition. Profitant de la présentation d’un outil qu’il a conçu en vue de booster le secteur agricole, l’ancien candidat à la présidentielle de 2016 s’est dit inquiet d’un retour des pratiques kounabélistes, qui ont fait du mal au pays.  

Désiré Aba’a Minko, s’est dit résolument engagé à accompagner le Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI), dans sa mission de redressement du pays. S’il juge salutaires les actions menées par les Hommes en armes depuis leur prise du pouvoir, il invite toutefois le CTRI à la prudence, quant à ce qu’il qualifie de folklore politique et de populisme propagandiste dans lequel semblent l’enfermer les pontes de l’ancien système. 

Le CTRI invité à se prémunir contre les perfides trompeurs, adeptes du propagandisme

Alors que les autorités de la transition ont largement communiqué autour des projets réalisés et en cours de finalisation depuis l’arrivée au pouvoir du CTRI, Désiré Aba’a Minko a fait sien ce proverbe ancien selon lequel « Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ». Une pratique répandue sous l’ancien régime, et qui se caractérisait, selon lui par des annonces teintées de propagande, et dont il dit regrette le retour en force « Alors que dans l’ancien régime, le kounabélisme politique nous faisait fêter les annonces de projets, attitude que nous constatons avec regret, car ces habitudes vautours migrent lentement vers des nouvelles branches dressées par le CTRI », a déclaré Désiré Aba’a Minko. 

Relevant avec regret la déification du chef de l’Etat par certains compatriotes, le chef de fil de Gabon nouveau départ a rappelé que « Le militaire incarne la discipline, le pragmatisme et l’objectivité. La démarche stratégique des militaires pour redresser notre nation n’a pas besoin de folklore ni de populisme propagandiste », a-t-il déclaré, avant de poursuivre « Si le CTRI s’écarte de son objectif fédérateur, nous craignons qu’à très court terme, ces perfides trompeurs transforment l’ère de libération en une ère d’oliguisme politique ». 

Toutefois, Désiré Aba’a Minko s’est dit confiant quant à la lucidité de ces « éminents généraux, conduits par un haut cadre, le Général de Brigade Brice Clotaire Oligui Nguema ». Lesquels sont selon lui, mis au pied du mur, pour façonner les fondations d’une nouvelle République digne et prospère.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page