A La UneDerniers articlesECONOMIE

Gabon : 775 cartes d’exparts délivrées dans la Ngounié

Lancée depuis le 16 octobre dernier dans le Moyen-Ogooué, l’opération de régularisation des artisans miniers se poursuit dans l’arrière-pays. Débutée dans la province de la Ngounié le 20 novembre dernier, cette opération menée dans le cadre de la réappropriation par les nationaux de cette activité longtemps aux mains des étrangers a connu un fort engouement avec plus de 700 cartes d’exparts délivrés par les équipes du ministère des Mines. 

Au cours de cette opération, les équipes du ministère des Mines ont sillonnés tour à tour les localités d’Etéké, d’Ovala, de Massinga, de Malinga, d’Ekebele, de Mimongo, de Yéno, en passant par Ikoye-Ikobe, sans oublier Mouila, le Chef-lieu de la province. Consistant en la délivrance des cartes d’exparts, elles permettront aux bénéficiaires d’exercer en toute légalité, tout en bénéficiant de l’accompagnement des pouvoirs publics.

Fort engouement lors de la régularisation des artisans miniers dans la Ngounié

Ainsi, sur 802  dossiers enregistrés par les équipes dédiées, ce sont 775 qui ont reçu le précieux sésame. 27 ont été rejetés, pour absence de documents administratifs requis, tels que les actes de naissance. Il faut souligner que ces artisans se composent aussi bien de jeunes, d’adultes, que de personnes âgées des deux sexes.  

Malgré les difficultés rencontrées par les équipes du ministère dirigé par Hervé Patrick Opiangah les techniciens sont allés vers les populations dont certaines ont effectué des kilomètres de marche pour répondre à cet appel à la régularisation. « Les jeunes ayant abandonné leurs études sont très motivées à l’idée d’exploiter les mines artisanales, car c’est pour eux un nouveau moyen d’être autonomisés dans la société », a confié l’un des bénéficiaires. 

Il faut souligner que cette opération de régularisation des artisans miniers, après les provinces de la Ngounié et du Woleu-Ntem se déploiera également dans d’autres provinces, notamment dans la Nyanga du 04 décembre au 11 décembre 2023 et dans l’Ogooué-Ivindo du 06 décembre au 26 décembre 2023.

Morel Mondjo Mouega

Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019.Rédacteur en chef

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page