A La UneDerniers articlesPOLITIQUE

Gabon : Barro Chambrier et le RPM prêts pour le Dialogue national

A l’instar de plusieurs autres partis politiques, le Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) dirigé par Alexandre Barro Chambrier a répondu à l’appel des autorités de la transition à propos du Dialogue national. C’est dans cette optique que le 29 novembre dernier, le chef de fil de cette formation politique s’est rendu au secrétariat général du ministère de la Réforme des institutions afin de déposer les contributions du RMP.

Alexandre Barro Chambrier n’entend pas se soustraire de sa responsabilité de leader politique. Acteur majeur de la vie publique nationale, il a bien l’intention de bâtir ce Gabon nouveau, aux côtés de ses compatriotes. C’est tout le sens de son déplacement au secrétariat du ministère de la Réforme des institutions, où il a tenu personnellement à inscrire son parti à la liste des contributeurs au dialogue national. 

Des contributions, fruit d’un diagnostic territorial

La méthodologie proposée il y a deux mois par le Premier ministre de Transition, Raymond Ndong Sima a bien été respectée par Alexandre Barro Chambrier et ses camarades du RPM. En effet, selon ce dernier, les propositions remises aux autorités sont le fruit d’un diagnostic territorial, réalisé grâce aux nombreux démembrements du parti à travers le pays, suivi de propositions concrètes.

« Comme vous savez, le RPM est un parti implanté dans tout le pays. Sur la base des nombreuses remontées du terrain, nous avons dressé un diagnostic sur la situation institutionnelle, politique et économique. A partir de là, nous avons fait des propositions qui devraient, selon nous, remettre le Gabon sur les rails », a déclaré Alexandre Barro Chambrier. Toute chose qui vient réaffirmer son souhait de voir le pays véritablement entrer dans une ère démocratique. 

Notons que la phase de contributions a livré ses secrets ce 1er décembre 2023. D’après les données compilées par le ministère de la Réforme des Institutions, ce sont plus de 17 000 contributions qui ont été recensées, dont 104 venues des formations politiques. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page