A La UneDerniers articlesPOLITIQUE

Naufrage de l’Esther Miracle: Alternance 2023 exige que «toutes les responsabilités» soient établies

Ecouter l'article

Le naufrage du navire Esther Miracle de l’entreprise Royal Cost Marine survenu dans la nuit du 08 au 09 mars dernier et dont le dernier bilan fait état de 03 morts et une vingtaine de personnes portées disparues n’a pas fini de susciter des réactions au sein de l’opinion. La dernière en date est celle de la plateforme Alternance 2023, regroupant plusieurs partis de l’opposition, qui a tenu à témoigner son incontestable soutien aux familles endeuillées. 

C’est par la voix de sa présidente en exercice Paulette Missambo, par ailleurs leader de l’Union nationale (UN), a tenu à s’exprimer à la suite du naufrage d’un navire entre Libreville et Port-Gentil. En effet, alors que le navire tentait de rallier Port-Gentil, c’est aux environs de 3 heures que l’équipage a signalé une voie d’eau.  « Une intrusion a entraîné une perte de contrôle du bateau », qui par la suite prendra de l’eau causant la panique à bord. 

Une catastrophe qui selon le bilan provisoire a fait 2 décès et 22 personnes portées disparues tandis que 121 personnes ont été secourues. Face à ce drame qui endeuille le pays tout entier, Pierre Claver Maganga Moussavou, Alexandre Barro Chambrier, François Ndong Obiang, Raymond Ndong Sima, Jacques Adiahenot ont tenu à saluer la mémoire des disparus. 

Réagissant par la suite à la communication du gouvernement sur cette question, la plateforme Alternance 2023 a demandé que toute la lumière soit faite sur ce drame. « Nous invitons les autorités à faire toute la lumière sur cette tragédie en vue d’établir toutes les responsabilités », a indiqué Paulette Missambo.

Morel Mondjo Mouega

Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Rédacteur en chef

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page