A La UneDerniers articlesECONOMIE

Gisement de fer de Belinga : Ivindo Iron invité à en faire plus en termes d’investissements logistiques

Ecouter l'article

Reçus ce lundi 8 juillet 2024 par le ministre de l’Économie et des participations, Mays Mouissi, les responsables de la société Ivindo Iron, joint venture entre l’Etat gabonais et le groupe Australien Fortescue dans le cadre du projet de fer belinga, ont souhaité avoir des précisions sur les contours de cet accord. Évoquant notamment les droits qui leur sont réservés par la convention minière en matière d’impôts et douane, ils ont souhaité avoir plus de clarté sur les directives et les garanties du gouvernement. 

Présenté comme le « projet du siècle au Gabon », le projet d’exploitation du fer de Belinga, un vaste gisement de minerai de fer situé dans la province de l’Ogooué-Ivindo dans le district de M’vady, est au cœur des enjeux économiques de notre pays. Il devrait renforcer l’impact des industries extractives dans notre pays. Exploité par la société Ivindo Iron, une joint venture entre l’Etat gabonais et l’australien Fortescue, ce gisement était au centre de la rencontre de ce lundi entre Mays Mouissi, ministre de l’Economie et Edward Kaladzic, directeur général d’Ivindo Iron

Société adjudicatrice du projet d’exploitation du gisement de fer de Belinga, Ivindo Iron, à travers ses responsables, ont tenu à clarifier certaines zones d’ombre, tout en faisant le point sur l’avancement de la phase d’exploitation qui est dans les délais impartis. A ce titre, il était question pour le responsable de la joint-venture, d’évoquer les directives et les garanties du gouvernement sur les droits qui leur sont réservés par la convention minière notamment en matière d’impôts et de douane. Des interrogations auxquelles le membre du gouvernement a apporté des éclaircissements. 

Ivindo Iron invitée à en faire plus pour le développement des infrastructures 

S’il a tenu à faire savoir à ses hôtes qu’ils ont le soutien du gouvernement de la Transition pour assurer un développement rapide, efficace, respectueux de l’environnement et des collectivités locales sur le site de Belinga notamment, Mays Mouissi, en évoquant les contours stratégiques de projet sur lequel le Gabon fonde beaucoup d’espoir en termes de diversification économique, de création d’emplois et de développement, a invité la société à oeuvrer à la mise en place d’infrastructures permettant le bon acheminement du minerai. 

A travers des investissements logistiques qui pourraient être encore plus importants que celles faites pour développer la mine entre autres, le projet pourrait ainsi se développer de façon plus optimale comme l’a laissé entendre le membre du gouvernement. C’est donc une invite à l’endroit du groupe australien, qui ne devrait pas conditionner ses investissements aux exonérations qui peuvent lui être accordées. 

Casimir Mapiya

« Mieux vaut une vérité qui fait mal, qu'un mensonge qui réjouit. » Proverbes berbères

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page