A La UneDerniers articlesJUSTICE

Gabon : Martin Allini accusé de spolier ses enfants

S’il est de coutume de traiter des affaires entre associés, il n’est pas aisé de le faire quand il s’agit de consanguins qui, au mépris des us coutumiers, se combattent devant les juridictions. Pourtant, selon notre confrère L’Aube, c’est la voie priorisée par Jean-Baptiste Ngolo Allini et son père Martin Allini contre son fils du second et demi-frère du premier Jeff Loussou Allini. Et ce, pour un hôtel d’une défunte.

L’affaire est celle d’une idylle à plusieurs dont l’artificier n’est nul autre l’ancien président de la Confédération syndicale gabonaise (Cosyga), le très célèbre Martin Allini. Après plusieurs années de noces, Albertine Bitouebi semble vivre un enfer avec le mari qu’elle partage. Ce dernier aurait estimé qu’elle ne devrait pas exercer sa formation de secrétaire dactylographe. Pourtant, la témérité aura raison de son époux.

Quand l’émancipation conduit à la division

Engagée à sortir de cette prison, qui ne dit pas son nom, Albertine Bitouebi ne ménage aucun effort et obtient le soutien de son époux pour démarrer une activité. Car, en bonne femme, cette aventure entrepreneuriale lui permettra de garantir l’avenir de ses rejetons. C’est ainsi qu’elle créera l’entreprise individuelle auprès de l’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANPI). La naissance de « Hôtel les splendeurs de l’Equateur », immatriculé sous le numéro 467815F du 04 août 2014. 

Les 5 premières années seront marquées par des difficultés de tous ordres. Ce n’est qu’en 2019 que l’entreprise amorce son envol. C’est alors qu’elle décide de recourir à son fils Jeff Loussou Allini, en fin d’études en Afrique du Sud et qui justifie d’une expérience dans l’hôtellerie à Pretoria. Une fois au Gabon, il devra assurer seul la gestion de l’hôtel, car maman tombe gravement malade. Seulement, Albertine Bitouebi décède alors que son entreprise croît. C’est le début des soucis.

La famille en sanglot pour l’appât du gain ?

Rappelée vers le Créateur, Albertine Bitouebi ignore que son époux Martin Allini s’intéressera à la gestion au point de vouloir spolier le bien de Jeff Loussou Allini, d’Annick Flora Ngnare Allini et d’Humbert Ngoulou Allini. Pourtant l’impensable se produit. L’ancien patron de la Cosyga aurait profité de la double signature en compte bancaire pour le vider de « plus de 20 millions ».

Comme si cela ne suffisait pas, Martin Allini flaire le bon filon et décide de faire intervenir son fils Jean-Baptiste Ngolo Allini, tout-puissant fonctionnaire à l’Économie, afin de se faire faire des statuts antidatés. Sapristi ! Désireux d’apaiser la tension et de ramener leur géniteur à l raison, Jeff Loussou Allini joint la présidente de l’Observatoire de droit de la femme et de la parité (ODFPA), Honorine Nzet Biteghe. La tentative de conciliation s’avèrera vaine. Le clan Allini entre en guerre.

Jean Baptiste Ngolo Allini accusés de faux et usage de faux 

L’implication de l’ODEFPA aurait été mal perçue par Martin Allini qui appuie sur l’accélérateur. À l’aide de ces statuts truffés d’irrégularités, en l’occurrence « les splendeurs » transformés en « La splendeur », celui qui se désigne nouveau propriétaire de l’hôtel va enclencher des procédures devant les juridictions compétentes, et ce, avec l’aide présumée de sa nièce, la magistrate Corine Andjembé épouse Ndjambou, Premier président de la Cour d’appel judiciaire de Libreville.

La réouverture des débats formulée par Jeff Loussou Allini sera simplement refusée. En parfait conflit d’intérêts, Jean Baptiste Ngolo Allini sera désigné nouveau gérant de l’hôtel. En réaction, les 3 enfants de la défunte et propriétaires légaux de ladite structure vont contre-attaquer avec une dénonciation, le 19 juillet 2023 contre leur père, devant le doyen des juges d’instruction près le tribunal de première instance de Libreville. Depuis, c’est le statu quo. Pourtant, la logique et le droit donneraient d’emblée raison aux enfants. Vivement que la justice soit rendue en la mémoire de feue Albertine Bitouebi.

Gabon Media Time

Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page