Derniers articlesSOCIETE

Gabon : le savoir culinaire local désormais enseigné au Centre de formation Basile Ondimba

Ecouter l'article

Le 13 juin 2024, un restaurant gabonais et le Centre de formation et d’enseignement professionnels (CFEP) Basile Ondimba ont signé un accord de partenariat. Cette nouvelle convention marque l’arrivée d’une unité d’enseignement sur le savoir culinaire gabonais dans le programme de formation du centre. 

Soucieuses d’offrir une éducation conforme aux réalités de la société gabonaise, les autorités ont engagé des changements visant à placer les mœurs et la culture du Gabon au centre de l’enseignement. Le riche art culinaire du pays sera intégré aux programmes du centre Basile Ondimba grâce à cette nouvelle collaboration. Ce partenariat devrait aboutir à l’élaboration d’un manuel de cuisine gabonais, un projet ambitieux pour valoriser le patrimoine culinaire du pays.

Vers l’élaboration de manuels de cuisine gabonais

Aider la jeunesse à se réapproprier les valeurs et la culture du Gabon est l’une des ambitions des autorités de la Transition. Ainsi en avril dernier, les auteurs et les éditeurs gabonais se sont réunis au sein d’ateliers pour proposer des ouvrages pédagogiques en adéquation avec les réalités socioculturelles et éducatives du pays. 

La signature de partenariat entre Basile Ondimba et le restaurateur Chef O’miel vise à matérialiser cette ambition par l’élaboration de manuels conformes à la société gabonaise. « Pour initier ces manuels gabonais, nous avons choisi de commencer par le secteur de la restauration », a précisé la ministre de l’Education nationale. C’est donc le secteur culinaire qui a été choisi pour ces premiers manuels, reflétant la richesse culturelle du pays. 

Cette conception de manuels sera associée à un enseignement en art culinaire dispensé dans ledit centre. En intégrant les techniques et recettes traditionnelles, les étudiants apprendront à préparer des plats emblématiques tels que le poulet nyembwe, le poisson braisé, les bananes plantains et d’autres spécialités régionales. Si au premier abord il est question d’apprendre à cuisiner les mets du terroir, cette initiative va plus loin puisqu’elle permettra aux apprentis de présenter la diversité culturelle et de vendre la destination Gabon, chaque plat étant directement lié à une ethnie. « Nous souhaitons que nos stagiaires apprennent à valoriser la cuisine gabonaise », a conclu Camélia Ntoutoume Leclerq.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page