A La UneDerniers articlesPOLITIQUE

Gabon : le Gen. Rapontchombo table sur une prime de transport pour lutter contre les retards des agents

Ecouter l'article

Nommé à la tête de la mairie de Libreville depuis le 06 septembre 2023, le Général judes Ibrahim Rapontchombo s’est donné pour objectif d’améliorer la gestion de la municipalité, notamment en inculquant la notion de ponctualité qui ne figurait plus dans les priorités de son personnel. Toutefois, si le Délégué spécial de la commune de Libreville exige que ses agents soient à l’heure, ce dernier tout aussi conscient des réalités auxquelles ces derniers doivent faire face notamment le coût élevé du transport a annoncé à la faveur d’une interview accordée au quotidien l’Union ce mardi 21 mai  adopté comme solution l’octroi d’une prime de transport. 

Depuis son arrivée à l’hôtel de ville de Libreville, le Délégué spécial par ailleurs Général Judes Ibrahim Rapontchombo semble être sur tous les fronts en menant des actions qui visent à revitaliser la capitale politique et répondre aux besoins des populations. Et ce en raison du chaos qui régnait au sein de la municipalité, ce qui avait pour conséquence d’obérer son fonctionnement. Prenant donc le taureau par les cornes, le Délégué spécial a initié une chasse à l’homme afin de remettre de l’ordre dans son écurie. « La restauration des institutions est une affaire de tous, la ponctualité revêt ainsi d’une importance primordiale compte tenu des besoins exprimés par les habitants de la commune », a déclaré Judes Ibrahim Rapontchombo. 

Une prime de transport la solution à  l’incitation à la ponctualité

Faisant de la ponctualité son cheval de bataille, celui qui n’a pas la main qui tremble pour imposer une conduite à tenir aux employés de la mairie n’a pas manqué de rappeler que son intention n’est pas de transformer l’hôtel de ville en un centre de formation militaire, mais plutôt d’amener le personnel municipal à revenir aux fondamentaux. « Le système de transport à Libreville représente un véritable défi, ce qui peut compromettre la ponctualité et nous cherchons à progresser. Dans le cadre de la commission ad hoc chargée de l’harmonisation avec la nouvelle grille salariale, l’octroi d’une prime de transport pourrait être un encouragement. Car il s’agit également d’un enjeu lié au coût des déplacements, nous en sommes bien conscients » a confié le maire de Libreville à notre confrère l’Union. 

Une solution qui viendra assurément soulager le personnel de la mairie de Libreville qui doit faire face à la problématique de la mobilité urbaine qui est connue de tous. Car même animé de bonne volonté,  pour arriver à l’heure dans une administration c’est un véritable parcours du combattant. Entre le coût du transport qui ne cesse de grimper,  puisque les prix pour les destinations ne sont pas réglementés. Les bouchons sur la route liés très souvent au manque d’entretien des voies secondaires et principales. Les contrôles intempestifs des agents des Forces de l’ordre, que d’obstacles à braver. 

Gageons donc que cette solution soit réellement appliquée de bout en bout. Nul doute que c’est une véritable preuve d’encouragement, qui démontre que le Délégué spécial peut également utiliser des moyens plus fluides pour ramener de l’ordre à l’hôtel de ville. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page