A La UneDerniers articlesPOLITIQUE

Gabon : Franck Nguema lance le Mouvement Gabao pour la construction d’un avenir plus solidaire et plus juste

Ecouter l'article

Au moment où le pays amorce un tournant décisif de son histoire depuis « le coup de libération » du 30 août 2023 opéré par le Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI) présidé par le Général de brigade Brice Clotaire Oligui Nguema, certains acteurs politiques de premier plan ne veulent pas rester en marge. C’est le cas de l’ancien député élu au deuxième tour des législatives de 2018, après avoir battu Jean Gaspard Ntoutoume Ayi de l’opposition Union nationale-Rassemblement pour la patrie et la modernité (UN-RPM) au premier tour et Joseph Minko Olenga du Parti démocratique gabonais (PDG) au second, dans le 2ème arrondissement de la commune d’Akanda, Franck Nguema qui a lancé ce mercredi 15 mai 2024, le Mouvement Gabao. 

« Joindre l’acte à la parole, en posant des actions citoyennes et de solidarité sur le terrain ». C’est le principal leitmotiv sur lequel le Mouvement Gabao entend tracer son sillon dans un paysage politique débarrassé du clivage majorité-opposition depuis le 30 août 2023.  Une chance jugée unique pour le leader de ce mouvement citoyen, mais qui nécessite la participation de l’ensemble des Gabonais afin de mettre le pays « sur les rails du renouveau, au terme d’une période de transition raisonnable ». 

Le Mouvement Gabao au service du développement du pays

Pour Franck Nguema, ce mouvement qui se veut centriste entend peser sur le débat politique, faire valoir ses idées dans le but de lutter contre la pauvreté et le chômage des jeunes. Pour ce faire, il compte rassembler autour de cet idéal les jeunes et les femmes qui sont « le fil conducteur du Mouvement Gabao, car les jeunes sont l’avenir du Gabon et les femmes sont la matrice qui conçoit l’avenir du pays ».

S’érigeant en véritable alternative politique et citoyenne, le Mouvement Gabao veut incarner l’espoir, mettre sur pied une démocratie réinventée et adaptée à l’identité de la société gabonaise, mais surtout mettre un terme aux effets d’annonce, aux populismes, aux extrémismes au radicalisme et à tout repli identitaire. « Nous voulons construire une société moderne, ouverte, apaisée, créative et inclusive. Une société où demain sera meilleur qu’aujourd’hui, où chacun vivra mieux et aura l’opportunité de devenir ce qu’il souhaite, en toute liberté de conscience », a indiqué Franck Nguema. A noter qu’à ce jour, le Mouvement Gabao totalise 12.917 adhérents dans tout le Gabon. 

Morel Mondjo Mouega

Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Rédacteur en chef

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page