Derniers articlesSOCIETE

Gabon: 30 employés de SIKKA service dans la précarité après la fin de la convention avec GSEZ Airport

Ecouter l'article

C’est par le biais d’une note dont Gabon Media Time a pu consulter copie que la direction générale de Handling Partner Gabon a été notifiée par GSEZ Airport de l’expulsion de son service SIKKA de l’aéroport Léon Mba. Une mesure qui aura des conséquences catastrophiques pour les 30 employés que compte cette entreprise et qui bientôt vont se retrouver au chômage. 

C’est un véritable coup de massue qui vient d’être infligé à la société Handling Partner Gabon (HPG), assurant l’assistance au sol des avions en escale sur l’aéroport de Libreville et qui a lancé depuis un peu plus de deux ans le service SIKKA. Ce dernier, dédié à la facilitation des démarches des voyageurs en leur offrant la possibilité de souscrire à des services personnalisés est contraint de fermer. En effet, en convention avec le concessionnaire de l’aéroport GSEZ Airport, HPG a été quelque peu surprise d’être notifiée d’un avis d’expulsion 24 heures avant la date de fin du contrat. 

Une situation dommageable pour cette entreprise et qui aura indubitablement des conséquences sur l’emploi. Il faut dire qu’à la suite de cette décision portant fermeture des locaux de son service SIKKA, ce sont 30 agents qui seront malheureusement licenciées et jetées dans la précarité ce dans un contexte pour le moins difficile du fait des difficultés à trouver un emploi au Gabon. 

Si la décision de GSEZ Airport a été prise conformément à la convention, elle ne manque pas de susciter des questionnements car elle aura pour conséquence de mettre sur le carreau plusieurs familles. Pis, dans un contexte pré-électoral, notamment la présidentielle, la destruction d’une trentaine d’emplois pourrait être imputable au bilan du chef d’Etat sortant Ali Bongo Ondimba alors que ce dernier a fait de la réduction du chômage un de ses chevaux de bataille.

Morel Mondjo Mouega

Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Rédacteur en chef

Articles similaires

2 commentaires

  1. C’est quoi ces méthodes brutales de cette entreprise qui semble décidément avoir carte blanche pour manager à sa guise son business. Au nez et à la barbe de l’inspection du travail.

  2. Le contrat est terminé, vous parlez comme si c’était des licenciements abusifs. Faites l’atalakou à ali en donnant des faits réels, vous êtes censés être des journalistes je crois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page