A La UneDerniers articlesFAITS DIVERS

Gabon : 3 arbitres FIFA agressés par des agents de la GR au camp Baraka

Ecouter l'article

Une scène ahurissante mais à la fois loufoque s’est produite récemment au camp de Baraka à l’occasion de la finale de première édition du challenge des forces de défense et de sécurité en hommage au Président de la Transition. Des agents de la Garde républicaine (GR) visiblement vexés de l’issue du match ont passé à tabac un arbitre international.

Qui aurait cru que les forces de défense et de sécurité deviendraient les premiers ennemis de la discipline ? Si le Général de brigade Brice Clotaire Oligui Nguema appelle à l’exemplarité, les actions récentes de nos protecteurs démontrent autre chose. Preuve a été faite dans l’après-midi du jeudi 20 juin dernier au camp Baraka où une défaite a fait dégénéré la rencontre opposant les GPeens aux policiers. Récit !

Tanguy Mebiame et ses assistants agressés

C’était le chaos total au stade de football du camp Baraka. Dans une confrontation animée qui a vu les éléments de la Garde républicaine ouvrir la marque, la tension va soudainement monter avec l’égalisation des Forcés de police nationale (FPN). Censé redonner du peps à la rencontre, ce sera finalement l’origine inexpliquée d’une violence inouïe. Tenu responsable de ce but, l’arbitre en payera les frais. 

Coursé par plus d’une vingtaine d’individus en tenue civile et uniforme, le collège d’arbitres conduit par Tanguy Mebiame va tenter de se défaire de leurs agresseurs. Mais ce sera cause perdue. Les images parvenues à la rédaction de Gabon Media Time (GMT) et diffusées sur la toile parlent d’elles-mêmes. N’eut été l’intervention des policiers, le pire serait arrivé. Une situation déplorable qui n’a pas, pour le moment, ému l’organisatrice le Général de division Brrigitte Onkanowa, certainement déçue. 

Lyonnel Mbeng Essone

Rédacteur en chef adjoint, je suis diplômé en droit privé. J'ai longtemps fourbi mes armes dans les cabinets juridiques avant de me lancer dans le web journalisme. Bien que polyvalent, je me suis spécialisé sur les questions sociétés, justice, faits-divers et bien sûr actualités sportives.

Articles similaires

Un commentaire

  1. POURQUOI CA VOUS SURPREND? LES HOMMES EN TRELLIS AU GABON SONT LES MAITRES DE L’INDISCIPLINE. ENTRE CEUX QUI SE SAOULENT AU VU DE TOUT LE MONDE ET EN TENUE, CEUX QUI RACQUETTENT LES TAXIMEN ET AUTRES CONDUCTEURS, CEUX QUI ABUSENT DE LEUR AUTORITE A TOUT VENT… LA RESTAURATION DEVRAIT, A MON SENS COMMENCER PAR EUX.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page