A La UneDerniers articlesECONOMIE

Dette Publique : le montant de l’encours baisse de plus de 162 milliards au terme du mois de mai

Ecouter l'article

La situation de la dette publique en 2023 est caractérisée par une hausse des règlements et une quasi stabilité du stock de la dette comparativement à l’année précédente. C’est ce que nous indique le tableau de bord de l’économie. Au titre du service réalisé sur la dette extérieure et intérieure à fin décembre 2023, ce sont 1534,927 milliards de FCFA qui ont été décaissés comprenant le remboursement du capital et des intérêts, soit 801,934 milliards de FCFA pour la dette extérieure et 732,993 milliards de FCFA pour la dette intérieure. Si l’on étend la période sous-revue à fin mai 2024, il en ressort qu’en 9 mois, l’encours de la dette publique a été réduit de 162 milliards de FCFA soit une baisse de l’ordre de 2% du montant global. 

Engagé dans un processus de désendettement, le gouvernement gabonais a fait du règlement de la dette une priorité absolue. Si à fin décembre 2023, ce règlement s’est établi à 1404,2 milliards de FCFA, soit une hausse de 45,1%

par rapport à 2022, résultant essentiellement de l’augmentation des règlements de la dette extérieure (+70,8%) et de la dette intérieure (+27,6%) comme l’indique le ministère de l’économie dans son tableau de bord, entre septembre et mai 2023, ces règlements ont encore été plus marqués. Ainsi, au terme des neuf premiers mois du magistère de Mays Mouissi, c’est en moyenne 68,54 milliards de FCFA qui ont été réglés en principal et un peu plus de 26,7 milliards de FCFA en intérêts. 

Cette hausse du règlement de la dette notamment extérieure, est principalement tirée par les composantes marché financier international et multilatéral en raison d’un l’effort substantiel en matière de réduction des arriérés. Quant à l’augmentation du paiement de la dette intérieure, elle est essentiellement liée au règlement de la dette contractée sur le marché financier régional (+37,1%) et des moratoires (+35,4%). On notera à ce titre que le mois de février 2024 a été celui au cours duquel, les plus importants remboursements ont été effectués puisque plus de 165 milliards de FCFA ont été décaissés en principal et plus de 46 milliards de FCFA en intérêts. Un montant global de plus de 211 milliards de FCFA qui a d’ailleurs grandement permis de réduire le stock de la dette publique.

Plus de 162 milliards de FCFA d’encours réduits en 9 mois

Sur la période septembre 2023-mai 2024, ce sont donc 857,92 milliards de FCFA qui ont été enregistrés, favorisant un désendettement de l’ordre de 162,95 milliards de FCFA au terme des neuf premiers mois de l’ère CTRI (Comité pour la transition et la restauration des institutions), faisant passer l’encours total sous la barre des 7000 milliards de FCFA. On notera cependant que sur la même période, ce sont plus de 453,9 milliards de FCFA de nouveaux tirages qui ont été effectués pour permettre d’atténuer le contre coup de ces remboursements tous azimuts. 

Casimir Mapiya

« Mieux vaut une vérité qui fait mal, qu'un mensonge qui réjouit. » Proverbes berbères

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page