A La UneDerniers articlesECONOMIE

Coopération : la BAD relance les décaissements en faveur du Gabon

Si elle avait déjà décidé de la lever des sanctions contre le Gabon prise à la suite du coup d’État opéré par les Forces armées gabonaise (FAG) le 30 aout dernier, la Banque africaine de développement (BAD) à concrétiser cette décision ce 29 novembre 2023. En effet, c’est par le biais d’une correspondance que le Directeur régional de développement et de prestation de services pour l’Afrique centrale, Dr. Serge N’Guessan a annoncé au gouvernement la reprise des décaissements en faveur du pays. 

C’est à l’issue des discussions avec les autorités de la Transition, notamment le Premier ministre, Raymond Ndond Sima, le ministre de l’Économie et des Participations, Mays Mouissi et le ministre des Comptes publics, Charles M’ba que l’institution financière panafricaine avait décidé de la lever des sanctions financières contre le Gabon. Des sanctions auxquelles s’était d’ailleurs enjoint des arriérés de règlements enregistrés sous l’ancien régime d’Ali Bongo Ondimba. 

Reprise des décaissements de la BAD en faveur du Gabon

Après d’âpre discussion portant essentiellement l’exécution des projets financés par la BAD et la performance des décaissements, la Banque africaine de développement avait décidé de la levée des sanctions. C’est donc dans la droite ligne de cette décision qu’à travers une correspondance adressé au ministre de l’Économie, elle a « la reprise des décaissements sur le portefeuille actif et de l’approbation de nouvelles opérations au Gabon ».  

Il faut souligner que cette décision de la BAD est selon les termes de la correspondance consécutifs au développement positifs de la situation politique du pays, mais aussi intervient au lendemain d’une évaluation de la banque dans le cadre des dispositions de sa Directive n°031/2O10. Une décision qui devrait permettre une reprise de la coopération entre le Gabon et la Banque africaine de développement avec en toile de fond le financement de plusieurs projets prioritaires, notamment en matière d’infrastructure routière.

Morel Mondjo Mouega

Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019.Rédacteur en chef

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page