A La UneDerniers articlesECONOMIE

Projet Movingui : l’accompagnement social des personnes impactées va bon train !

Ecouter l'article

Entamé depuis le lundi 27 mars 2023, le processus de règlement des familles impactées par le Projet Movingui sis à Okolassi dans le 2ème arrondissement de la commune de Ntoum porté par la Caisse des dépôts et consignations (CDC) connaît un état d’avancement satisfaisant. En effet, à ce jour, ce sont au total 334 personnes qui ont déjà été accompagnées sur 462 personnes recensées 

Soucieux de respecter ses engagements dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet qui vise à mettre à la disposition de la population gabonaise, des terrains avec des titres fonciers entièrement aménagés ainsi que la construction d’une éco-cité à vocation universitaire et technologique, la CDC poursuit l’opération d’accompagnement social aux populations impactées par ledit projet. 

Un accompagnement suivi méticuleusement par la CDC

Selon des données de l’institution financière, à ce jour, ce sont au total 334 personnes qui ont été accompagnées financièrement, notamment 78 dans le lot 1, 57 dans le lot 2, 64 dans le lot 3, 51 dans le lot 4, 54 dans le lot 5 et 30 pour les personnes présentes sur l’emprise de la voie d’accès. La Caisse des dépôts et consignations précise qu’il reste désormais 128 personnes recensées à accompagner. 

Il faut souligner que cette opération d’accompagnement intervient à la suite d’un long processus qui avait débuté en septembre 2021 par des travaux de reconnaissance des populations et des biens. Cette dernière s’était poursuivie par nombreuses réunions d’informations qui ont été tenues avec toutes les parties prenantes (populations, autorités concernées et CDC). Concernant les tombes présentes sur le site, l’intervention du procureur sera requise. 

Une photo du site avant le démarrage des travaux de terrassement © GMT

À l’issue de cette identification des populations, des évaluations avaient été opérées en vertu du décret n° 1016/PR/MAEPDR du 24 août 2011 par les administrations compétentes des ministères des Travaux publics, de l’Agriculture et de l’Agence d’exécution des activités de la filière forestière-bois (AEAFFB).

Un délai supplémentaire de six mois pour les récoltes

Le projet Movingui avait démarré avec, entre autres, l’étude économique et financière globale, les travaux topographiques préliminaires, le bornage de la parcelle, les travaux d’inventaires du couvert forestier par l’AEFFB, les consultations publiques avec les populations d’Okolassi, l’implantation de la voie d’accès au site l’étude d’impact environnemental et social de l’ensemble du projet et le recensement des populations impactées.

Photo actuelle du site prise en août 2023 © GMT

Les populations impactées par le projet Movingui valablement recenser sur les lots 2 à 5 ont obtenu de la Caisse des dépôts et consignations un délai supplémentaire de six mois. Ce dernier court jusqu’à la fin septembre, voire début octobre, afin de leur permettre de récolter ce qu’elles ont semé, ce malgré le fait qu’elles aient été accompagnées. 

Movingui, un projet éco-responsable 

Les essences recensées sur le site du projet Movingui par l’Agence d’exécution des activités de la filière forestière-bois ont toutes été marquées du sceau AP qui signifie « Arbre protégé ». Ces espèces ne seront pas coupées. La CDC entend les préserver pour conserver le caractère éco-responsable de son projet.

Gabon Media Time

Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page