A La UneDerniers articlesSOCIETE

Gabon : plus de 600 Gabonais sous hémodialyse

Ecouter l'article

La santé rénale est au cœur des préoccupations des plus hautes autorités et du corps médical. Selon les statistiques locales, au moins 600 individus sur le territoire suivent un traitement sous hémodialyse. C’est ce que nous révèle le quotidien l’Union dans un article paru le 15 mars 2024. Toute chose qui démontre l’omniprésence de ces maladies rénales dans notre pays, qui sont en passe de devenir un véritable problème de santé publique. 

L’insuffisance rénale est une maladie causée par le diabète, l’hypertension artérielle et des infections. Cette pathologie constitue un véritable défi croissant au Gabon en raison du nombre croissant des malades en dépit des efforts consentis par le gouvernement. C’est le cas notamment de l’augmentation des centres de dialyse qui sont passés de 3 à 11 à travers tout le pays. D’ailleurs, selon l’estimation de la société gabonaise de néphrologie, il en ressort que le nombre de personnes à suivre un traitement sous hémodialyse est d’au moins 600. Une situation qui nécessite de sensibiliser encore plus sur cette maladie grave qui entraîne une détérioration irréversible de la capacité des reins à filtrer le sang. 

Qu’est-ce que l’hémodialyse ? 

L’hémodialyse est un procédé médical qui consiste à épurer le sang des patients atteint d’insuffisance rénale chronique à l’aide d’un rein artificiel. Et pour ce faire trois séances d’une durée de 3h30 à 4h30 sont nécessaires chaque semaine pour remplacer le travail que font les reins de manière normale. S’il est vrai que la prise en charge de l’insuffisance rénale est à 100% gratuite pour tous les assurés de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale ( CNAMGS), les médecins insistent toutefois sur la nécessité de mettre un accent sur la sensibilisation et le dépistage, car elle représente un enjeu majeur au Gabon. 

Et parce que personne n’est à l’abri de cette affection à longue durée, les médecins conseillent d’avoir une bonne hygiène de vie pour préserver ses reins. Et ce « en consommant au moins 1,5 à 2 litres d’eau par jour.  En limitant la consommation d’alcool, en évitant le tabac, en mangeant moins sucré, salé et gras soit 6g de sel / jour et en pratiquant une activité physique régulière d’au moins 30 minutes deux fois par semaine » a indiqué la Secrétaire générale de la Soganeph et néphrologue, le Dr Arthur Kanganga Ekomy, précisant que l’application de ces recommandations permet un fonctionnement rénal normal. 

Geneviève Dewuno Edou

Diplômée en journalisme,je suis chargée des rubriques Santé en plus d’être l’une des voix derrière de nombreux reportages de GMTtv. L'écriture, la pose de voix, la présentation du Journal télévisé sont les principales tâches que j’exécute et pour lesquelles je mets mes capacités au quotidien au profit de la rédaction de Gabon Media Time.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page