Derniers articlesJUSTICE

Gabon : les magistrats à l’école de la lutte contre les crimes commis à l’encontre des journalistes

Du mercredi 06 au jeudi 07 décembre 2023, l’Ecole nationale de la magistrature (ENM), a servi de cadre à l’Unesco et au ministère de la Justice d’organisé un atelier de formation à l’endroit des magistrats. Il était question de renforcer leurs capacités à lutter contre les crimes commis à l’encontre des journalistes, garant de la vivacité de la démocratie. 

Le changement impulsé par le Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI) passe également par le respect de la profession noble qu’est le journalisme. En effet, la liberté de la presse qui est le corolaire de la liberté d’opinion ne semble visiblement pas totalement garanti dans notre jeune démocratie. 

Pour rappel, courant octobre, alors que des journalistes de Gabon Media Time se questionnaient sur la destination d’une partie de l’argent lors de la perquisition effectué au domicile d’Ian Ngoulou, ces dernirs avaient été convoqués plus arbitrairement gardé à vue. Au regard de la mise à l’épreuve de cette liberté par certains magistrats, l’UNESCO a donc décidé de former les magistrats gabonais à la protection des journalistes. 

Impliquer les magistrats dans la protection des journalistes 

Nous avons tous ou presque en mémoire ces journalistes de Gabon Média Time qui ont été gardés à vue à la Direction générale des recherches (DGR) pour avoir rédigé un article dans lequel ils s’interrogeaient sur la procédure de saisie du procureur André Patrick Roponat. Tout ceci alors même que le pays a dépénalisé les délits de presse.

Cette affaire comme beaucoup d’autres où des journalistes sont confrontés à des menaces et des crimes en raison de leur travail est tombée dans les méandres de l’histoire sans même que justice soit rendue. « La conjoncture actuelle, marquée par des assassinats de journalistes et d’autres crimes  à leur encontre nécessite une réponse concrète » a indiqué Dr Thierry Nzamba Nzamba, anthropologue.

En 2023, 1600 journalistes ont été assassinés dans le monde. Sur 10 assassinats, 9 restent impunis. Il est donc urgent d’interpeller les gens de Justice sur le rôle qui est le leur dans la lutte contre les crimes commis à l’encontre des journalistes. Une mission que l’Unesco a mené au cours de ces 2 jours.

L’organisme a rappelé aux magistrats qu’ils sont responsables  de l’engagement des poursuites et de la supervision des enquêtes pénales. Ils ont été outillés sur les principes fondamentaux de la liberté d’expression sur les conventions internationales et régionales et sur les normes pour les enquêtes afin qu’ils fassent respecter la loi. Gageons que les acquis de cet atelier soient mis au service de cette lutte.

Gabon Media Time

Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page