Derniers articlesSOCIETE

Gabon : le Gén. Oligui Nguema interpellé sur l’enclavement de l’axe Yeno-Lebamba

Ecouter l'article

Les chefs de regroupement et des villages Nombo, Etava, Kanda et Egoumbi se sont réunis le week-end écoulé afin d’échanger sur l’enclavement de l’axe Yeno-Lebamba. À cet effet, ces derniers interpellent les autorités, particulièrement le président de la transition, le général de brigade Brice Clotaire Oligui Nguema. 

L’isolement et le difficile accès des populations dans les villages Nombo, Etava, Kanda et Egoumbi semble être arrivé à la limite des populations. Les chefs de regroupement de ces villages sont donc montés au créneau dans l’intention de mettre en lumière leurs conditions de vie. Ces derniers ont donc fait appel à l’indulgence des autorités de la transition, en tête desquelles le président Brice Clotaire Oligui Nguema.

Le président de la transition attendu

Las de cette situation difficile, le chef du regroupement du village de Nombo a déclaré « Depuis 2019, notre vie quotidienne est devenue un cauchemar. Nous sommes pris en otage, nous sommes tenus presque captifs par le mauvais état de cette route ». Il faut dire qu’à la suite de l’abandon du pont construit en 2007 les populations ne savent plus à quel saint se vouer. 

« Nous sommes dans la vraie misère. Il est incompréhensible que l’Etat vienne dépenser des milliards pour la construction de cette infrastructure et que celle-ci soit abandonnée. Qu’avons-nous fait pour mériter ce traitement ? ». Ainsi, le chef du regroupement de Nombo a interpellé le général de brigade Brice Clotaire Oligui Nguema. « Nous demandons au président de la République de trouver une solution à ce problème ».

Il faut dire que cette situation a des conséquences sur l’éducation des enfants et les activités de ces derniers. « Nos enfants sont abandonnés. Les enseignants qui sont affectés ici, refusent de rallier leur travail pour ces mêmes conditions. Nous sommes obligés d’envoyer les enfants à Mouila chez des proches ». Espérons que ce cri d’alarme ait l’effet escompté. Rappelons que c’était à la suite d’un effondrement de terre que cette voie   a été inaccessible. Situé dans le département de l’Ogoulou à Mimongo, l’axe Yeno-Bilengui à Lebamba dans le département de la Louetsi Wano est long de plus de 80 kilomètres.

Esther Kengue

Diplômée en Communication des organisations, l'écriture est une vocation que je mets au quotidien au profit de la rédaction de Gabon Media Time pour servir mon pays.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page