Derniers articlesSantéSOCIETE

Gabon : l’albinisme, un handicap ou une maladie ?

Ecouter l'article

Chaque journée internationale est l’occasion d’informer le plus grand nombre sur les thèmes liés à des enjeux majeurs tels que les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. C’est dans ce même élan qu’à l’occasion de la journée internationale de la sensibilisation à l’albinisme qui est célébrée chaque 13 juin depuis 2014, Gabon Media Time a tenu à apporter des éclaircissements. 

Considérée comme une maladie pour certains, et comme un handicap pour d’autres , l’albinisme selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est dû à une absence de pigmentation sur les cheveux, la peau et les yeux ( on parle alors d’albinisme oculo-cutané), et il n’existe aucun remède à l’heure actuelle pour en guérir. Ainsi, le manque de mélanine fait de ces derniers des personnes vulnérables qui sont très souvent laissés pour contre dans la société. Une situation qui nécessite qu’un accent particulier soit mis sur cette problématique afin d’améliorer leurs conditions de vie. 

Qu’est-ce que l’albinisme ?

Partout dans le monde, les personnes atteintes d’albinisme sont victimes de discrimination, de stigmatisation et d’exclusion sociale en raison des croyances érronées et des superstitions locales. Qu’est ce que l’albinisme ? À cette question, le dermatologue engagé dans la défense des personnes atteintes d’albinisme, le Dr. Stéphanie Ngoua dans un spot publicitaire diffusé sur facebook ce 12 février 2024 a déclaré que « l’albinisme n’est pas une maladie, c’est une anomalie génétique qui se manifeste par des incapacités qui font de l’albinisme un handicap ». Ainsi le Dr. Stéphanie Ngoua a précisé que les personnes atteintes d’albinisme sont doublement handicapées. 

En effet, elles ont une peau qui est incapable de se défendre contre les rayons du soleil, et leurs yeux sont incapables de voir correctement et donc font parti du groupe des malvoyants. Ce qui fait d’eux des personnes avec un handicap sensoriel et physique et très vulnérables qui méritent d’être protégées, soutenues, accompagnées et prises en charge. Ce qui n’est malheureusement pas le cas, puisqu’à travers le monde la violence contre les personnes atteintes d’albinisme rencontre souvent un silence et une indifférence. D’ailleurs l’Organisation mondiale de la santé(OMS) indique que « Dans certains pays, les personnes atteintes d’albinisme souffrent de discrimination, pauvreté, stigmatisation, et sont même victimes de meurtres »

Triste de le constater au 21ème siècle. Au Gabon, de tels comportements sont toujours autant présents, il serait judicieux que le gouvernement se déploie véritablement afin de sensibiliser le grand public sur ce handicap, car les préjugés font que plusieurs personnes atteintes d’albinisme préfèrent vivre en autarcie à cause du rejet. 

Geneviève Dewuno Edou

Diplômée en journalisme,je suis chargée des rubriques Santé en plus d’être l’une des voix derrière de nombreux reportages de GMTtv. L'écriture, la pose de voix, la présentation du Journal télévisé sont les principales tâches que j’exécute et pour lesquelles je mets mes capacités au quotidien au profit de la rédaction de Gabon Media Time.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page