A La UneDerniers articlesSOCIETE

Gabon : la lutte contre la dépigmentation, une réelle préoccupation pour le gouvernement

Ecouter l'article

La dépigmentation est un véritable problème de santé publique, pourtant très prisée. Conscient des effets néfastes que cette pratique occasionne sur ses adeptes, le ministère de la Santé a initié une série de campagnes de sensibilisation. Lesquelles visent à ramener le plus grand nombre vers des comportements qui ne mettent pas en danger leur santé. 

Afin d’informer les populations sur les effets néfastes de la dépigmentation, le ministère de la Santé à travers le pays procède à la sensibilisation des compatriotes. Ainsi, après l’adoption d’un arrêté portant création du Comité Technique National d’Élimination des Produits Cosmétiques Éclaircissants pour la Peau (CTNEPCEP), et l’atelier de sensibilisation sur les dangers des produits éclaircissants à Franceville, c’est donc dans la ville de Port-gentil que la sonnette d’alarme a été tirée. 

Les conséquences néfastes de la dépigmentation 

Encore appelée décoloration de la peau, la dépigmentation est une action qui vise à éclaircir la peau et ce au moyen des produits tels que l’hydroquinone, le mercure sous forme de savon ou crème.  Et qui sont généralement en vente libre dans de nombreux magasins cosmétiques éclaircissants à des concentrations allant jusqu’à 20%, avec pour conséquences, « de simples irritations à de l’eczéma ou même à une destruction des fibres du derme ». D’ailleurs un article publié par Sud Ouest indique que « les dermatologues ont très récemment remarqué un risque accru de cancer cutané épidermoïde chez les personnes pratiquant la dépigmentation volontaire avec l’hydroquinone ».


Au Gabon, en dépit des multiples alertes, les populations hommes comme femmes s’adonnent à cœur joie à cette pratique. Le pire est qu’il n’est pas rare de voir des parents appliquer ces produits éclaircissants aux enfants sans se soucier des graves dangers auxquels ils exposent leur progéniture. Les spécialistes affirment que « l’intoxication au mercure peut causer des troubles neurologiques graves ». Rappelons que le Gabon prendra part aux activités du projet sur l’élimination des produits cosmétiques éclaircissants contenant le mercure aux côtés de la Jamaïque et du Sri Lanka. Au terme de ces travaux, des résultats sont attendus pour l’élaboration  de programmes contre la dépigmentation au mercure. Ainsi ces différentes campagnes de sensibilisation sont la preuve que le ministère de la santé est fermement engagé à éradiquer ce mal persistant.

Geneviève Dewuno Edou

Diplômée en journalisme,je suis chargée des rubriques Santé en plus d’être l’une des voix derrière de nombreux reportages de GMTtv. L'écriture, la pose de voix, la présentation du Journal télévisé sont les principales tâches que j’exécute et pour lesquelles je mets mes capacités au quotidien au profit de la rédaction de Gabon Media Time.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page