A La UneDerniers articlesSOCIETE

Franceville : le ministère de la Santé en guerre contre les produits éclaircissants

Ecouter l'article

En octobre 2023, le ministère de la Santé avait adopté un arrêté portant création du Comité Technique National d’Élimination des Produits Cosmétiques Éclaircissants pour la Peau (CTNEPCEP), une façon pour les pouvoirs publics de lutter contre la dépigmentation et les cancers provoqués par cette pratique. C’est donc dans la continuité de ce combat que l’agence nationale du médicament et la direction régionale de la santé ont organisé récemment un atelier de sensibilisation contre les produits éclaircissants à Franceville, chef-lieu de la province du Haut-Ogooué, indique Gabon matin

Après Libreville, la capitale du Gabon, c’est au tour des populations de l’hinterland d’être sensibilisées sur les conséquences néfastes de la dépigmentation. Pour ce faire, l’Agence nationale du médicament, et la direction régionale de la santé en partenariat avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont tenu des assises le week-end écoulé au cours desquelles plusieurs points ont été abordés. C’est le cas notamment de la vulgarisation des textes visant à interdire l’utilisation du mercure dans les produits de beauté et les risques liés à l’utilisation du mercure pour la santé et l’environnement. 

Stop à la dépigmentation! 

Le blanchiment de la peau est une pratique à laquelle bon nombre de personnes s’adonnent sans tenir compte des risques encourus à long terme d’où l’importance de cette rencontre. « La sensibilisation a déjà été faite à Libreville, nous pensons le faire dans tout le pays. La dépigmentation est un problème de santé publique et les mesures qui ont été prises pour éliminer le mercure des produits cosmétiques doivent être relayées. Il faut passer en revue tous les textes avec les experts sur place pour nous permettre ensemble de nous entretenir sur les mesures » a confié le représentant du Directeur général de l’Agence national du médicament, le Dr. Christiane Adjonga épouse Ndjembi. 

Sur le plan international, et au regard de la détermination du pays à lutter contre l’utilisation des produits éclaircissants, le Gabon prendra part aux activités du projet sur l’élimination des produits cosmétiques éclaircissants contenant le mercure aux côtés de la Jamaïque et du Sri Lanka. Ainsi au terme de ces travaux, des résultats sont attendus pour l’élaboration  des programmes contre la dépigmentation au mercure. Notons que dans le cadre de la lutte contre la dépigmentation,  le Comité Technique National d’Élimination des Produits Cosmétiques Éclaircissants pour la Peau (CTNEPCEP) a pour mission de « d’accompagner l’agence du médicament ainsi que d’autres services techniques du gouvernement à la lutte contre la fabrication, l’importation, l’exportation, la distribution et l’usage des produits cosmétiques éclaircissants pour la peau contenant du mercure et d’autres substances dangereuses »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page